Le 17 octobre 1961, à quelques mois de la fin de la guerre d’Algérie, se produisait à Paris et dans les communes de banlieues avoisinantes un fait exceptionnel dans l’histoire des mobilisations politiques en France. Environ 20 000 Algériens et Algériennes défilèrent dans les rues de la capitale à la nuit tombée pour protester contre le couvre-feu mis en place par le préfet de police Maurice Papon le 5 octobre 1961, à l’encontre des seuls « Français musulmans d’Algérie ». La répression policière fut d’une violence inédite et causa la mort de plusieurs dizaines d’Algériens. Si l’évènement suscita l’effroi des observateurs et une véritable campagne de protestation dans les jours suivants, il fut cependant rapidement occulté et resta longtemps un point aveugle de l’histoire de France.

Ce colloque organisé par la Bibliothèque internationale de documentation contemporaine (BDIC), le mairie de Nanterre, l’association Les Oranges, la Société d’histoire de Nanterre, le MRAP de Nanterre et l’université Paris-Ouest Nanterre la Défense reviendra sur ces événements.

En ouverture sera projeté vendredi 14 octobre à 20h le nouveau documentaire de Yasmina Asi, Ici on noie les Algériens, 17 octobre 1961.

S\’ensuivra samedi 15 octobre le colloque organisé en 3 parties :

Contexte : l’automne 1961 en région parisienne, animé par Sylvie Thénault, chargée de recherche au CNRS.
Description de la situation des « Français musulmans d’Algérie » en métropole pendant la guerre d’Algérie, l’appareil policier à l’origine de la répression et le rôle du Front de libération nationale (FLN) dans l’organisation de la manifestation.

Les mémoires du 17 octobre 1961, du local au national, animé par M’Hamed Kaki, président de l’association Les Oranges.
L’émergence tardive d’une mémoire collective et les acteurs de cette reconnaissance. Longtemps confiné à une mémoire militante d’extrême gauche, le souvenir de la répression du 17 octobre a connu un renouveau depuis les années 1990 et bénéficie aujourd’hui d’une reconnaissance institutionnelle croissante. Les acteurs de ce combat et des chercheurs reviendront sur ce processus.

Témoins et acteurs à Nanterre, animé par Marie-Claude Blanc Chaléard, professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris-Ouest Nanterre La Défense.
La participation des habitants des bidonvilles à la manifestation et plus largement leur vécu de la guerre d’Algérie en métropole. Présentation de photos prises au bidonville de la Folie à Nanterre entre 1959 et 1961. Diffusion du film « Octobre à Paris » tourné en 1961 par Jacques Panijel, très rarement diffusé depuis, en version intégrale (70 mn).

Consultez le programme complet

Repères
Une mobilisation algérienne : Nanterre et le 17 octobre 1961
Vendredi 14 et samedi 15 octobre
Maison de la musique de Nanterre
8, rue des Anciennes-Mairies