Ces trois fonds apportent de précieuses informations à la compréhension de l’histoire et de la mémoire des immigrés et de l’immigration en France, notamment en Rhône-Alpes (fonds Boisgontier).

Celui de la tarîqa Alawiya, une confrérie soufie fondée en 1909 par le cheikh Ahmed al-Alawi (1869-1934) à Mostaganem, branche de la confrérie Darqawiya, elle-même issue de la confrérie Shadiliya, qui se développe avec succès dans les années 1920 au Maghreb, en Europe et au Proche-Orient, apporte des éléments intérieurs sur une confrérie de dimension internationale dont les membres ont fortement participé aux migrations des XXe et XXIe siècles.

Le fonds du Vicariat de la Solidarité, service diocésain créé en 2001 à partir de services préexistants avec pour mission de participer aux actions de solidarité dans le diocèse et d’en assurer la coordination prend toute son importance à travers le récent travail de reprise du vicariat des actions sociales du Service inter diocésain pour les travailleurs immigrés (SITI).