Ce récit autobiographique, illustré de photographies, raconte l’enfance d’un Français né en région parisienne, de parents maghrébins, et évoque son parcours, sa famille, son rapport aux origines, la réappropriation et l’acceptation de son identité riche et multiple.

La vision qu’il livre remet en cause nombre d’a priori et de clichés trop souvent véhiculés à propos de l’immigration et des banlieues. Cet ouvrage est aussi l’histoire d’une amitié : le coauteur, Vincent Migeat, accompagne Abderrhamane Boufraïne de son regard de photographe et de notes personnelles en marge de ses photographies.

Un voyage en Algérie, sur les traces du père, est également l’occasion d’une réflexion sur l’histoire, sur les héritages, sur l’identité.

L’Auteur :
Né en 1966, Abderrhamane Boufraïne a passé toute sa petite enfance dans la Brie à Villeparisis. Commercial pendant plusieurs années dans une société spécialisée en systèmes d’affichage électronique, il a, depuis 2006, créé sa propre entreprise. 31 rue de la République est son premier livre.

Né en 1965, Vincent Migeat a débuté à l’agence Magnum comme iconographe et travaille depuis 1992 au service photo de l’hebdomadaire Le Nouvel Observateur. Représenté par l’agence VU, il mène une activité photographique personnelle qui fait régulièrement l’objet d’expositions. Il a publié en 2002 chez Actes Sud un livre (texte et photographies) préfacé par Christian Caujolle C’est encore loin la mer ?