Reprenant les contributions au colloque international organisé en 2006 par l’Association des Amis d’Abdelmalek Sayad, cet ouvrage permet de (re)découvrir l’oeuvre de cet immense sociologue, disparu en 1998, ainsi que ses effets et prolongements dans la recherche internationale sur les migrations (Brésil, Turquie, Italie,…).

Des contributions qui éclairent son oeuvre, mais qui révèlent aussi en filigrane les traces laissées chez tous ceux qui l’ont connu et qui avaient été sensibles, comme le dit Christian de Montlibert, “à son intelligence, à la clarté et à la précision de son langage, à sa gentillesse,… à son sens des difficultés et des contradictions de l’humaine condition“.