Au cours de cette imposante manifestation, la Cinémathèque française de Paris et ses partenaires (Culturesfrance, Cinémathèque Afrique, Ministère des affaires étrangères et européennes, Agence Française de développement…) vont proposer une programmation pléthorique de plus de 80 films, provenant de 25 pays différents.

Président de cette gargantuesque manifestation, le réalisateur gréco-français Costa-Gavras (Le Couperet, Amen, Music Box, Betrayed) présente l’événement comme un moment qui permet au «cinéma africain dans sa diversité, ses couleurs et ses rythmes (de faire) ainsi son grand retour sur l’écran. Retour poétique et retour politique». Une vision que partage Serge Toubiana, Directeur général.

Le cycle s’ordonnera selon une chronologie thématique : les pionniers de la décolonisation (les années 60), un miroir social (les années 70), le roman de soi (les années 80), l’individu face au monde (les années 90), un voyage dans l’humain (les années 2000). Classification due à Olivier Barlet de la revue Africultures. De nombreuses séances seront présentées par les réalisateurs présents, toutes générations confondues. On pourra aussi découvrir plusieurs films inédits (Ouaga saga de Dani Kouyaté, Il va pleuvoir sur Conakry de Cheik Fantamady Camara, Ezra de Newton I. Aduaka…. Gaston Kaboré donnera une leçon de cinéma et deux tables rondes traiteront de : « Histoire du cinéma africain » et « Aujourd’hui : quelle création ? ».

Repères :
AFRICAMANIA
50 ans de cinéma africain
Jusqu’au 17 mars 2008
A la cinémathèque française
51 rue de Bercy
75012 Paris
Site web de la Cinémathèque