Le sport est-il un simple reflet de la part agressive de notre société, ou engendre-t-il des violences « nouvelles » ? D’une part, l’esprit de compétition que le sport exhorte, oppose, classifie, discrimine et donc exclut les plus faibles. À cette violence symbolique s’ajoute souvent une violence verbale et physique entre sportifs ou supporters, lesquels semblent, sous l’effet de foule, perdre tout sens des responsabilités. D’autre part, le sport n’offre pas que le pire, surtout si on le conçoit comme la recherche d’excellence, et non comme la lutte de tous contre tous.

Les auteurs :
Le Centre bruxellois d’action interculturelle (CBAI) est une association a but non lucratif, créée en 1981. Son objectif est la promotion active des relations interculturelles à Bruxelles en particulier, et dans la société belge en général, par la formation, l’information, la diffusion culturelle et le soutien au secteur associatif. Depuis 2006, le CBAI réalise les missions de Centre régional d’Appui en Cohésion sociale (CRAcs) dans la Région de Bruxelles-Capitale.

Sommaire :
Action du mois
• Kebab… tous les coups sont permis

Agenda

Du neuf dans nos rayons
Cathys Harris

Dossier
• Sport : (anti)modèle d’intégration ?
• L’équipe de France : miroir de la « diversité » ?
• Faire du sport et philosopher. Entretien avec Guillermo Kozlowski
• Boxe d’émergence. Entretien avec Jamel Bahki
• Le sport, une priorité politique. Entretien avec Emir Kir
• Pourquoi le public dans les stades a-t-il changé ?
• Sport et dérives
• « Critiquer le sport c’est attaquer une valeur sacrée ». Entretien avec Jean-Marie Brohm

Ont collaboré à ce numéro : Cathy Harris, Nathalie carpioli, Fabrice Grognet, Hélène Elisabeth, Gaël Raballand, Philippe Chassagne, Kolë Gjeloshaj Hysaj.