L’histoire de l’Algérie durant sa colonisation par la France fait l’objet de controverses passionnées où la question sociale redevient centrale.

Appartenant à la série Maghreb du Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier, cet ouvrage présente les figures politiques, syndicales, intellectuelles qui ont marqué l’Algérie du milieu du XIXe siècle jusqu’à 1962 ; de grands témoins politiques comme Messali Hadj, Mohamed Marouf, Maurice Viollette, Charles-André Julien, Idir Aïssat ou Amar Ouzegane, Henri Alleg, Henri Curiel, Abderrahmane Bouchama, M’Hamed Yazid, des dockers, des traminots, des enseignants, de rares femmes dont Nassima Hablal, des sacrifiés… Maurice Laban ou Laïd Lamrani.

Fruit de vingt ans de recherche, ce dictionnaire biographique ouvre un champ d’études original car l’Algérie, comme tout le Maghreb, est le lieu d’interférence de trois types de militants : les Européens d’Afrique du Nord en majorité français qui introduisent le syndicalisme et le socialisme sans toujours remettre en cause le régime colonial ; les nationaux qui deviennent majoritaires et s’engagent progressivement dans la lutte pour l’indépendance ; les émigrés qui, travaillant en métropole, sont au croisement de ces deux inspirations.

Le mouvement ouvrier algérien est d’autant plus intéressant qu’il précède la constitution des classes ouvrières. C’est ainsi que les partis nationalistes reprennent le modèle organique du centralisme communiste qui entend commander les organisations dites de masses, à commencer par l’action syndicale.

L’ouverture d’archives sur la guerre d’indépendance depuis les années 1980 et la production de travaux récents consacrés au FLN, aux militants nationalistes et aux Algériens de France élargissent le champ d’études et font de ce livre une référence indispensable pour penser l’histoire contemporaine de l’Algérie.

L’auteur :

René Gallissot est professeur émérite à l’université de Paris 8. Il a dirigé l’ouvrage Mouvement ouvrier, communisme et nationalismes dans le monde arabe (Éditions de l’Atelier, 1978) ; il est aujourd’hui le directeur de la série Maghreb du Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier (Le Maitron). Il a publié Maghreb-Algérie : classes et nation (L’Arcantère, 1987) et Le Maghreb de traverse (Bouchène, 2000).

Site web éditeur