L’étude des phénomènes migratoires est devenue une discipline à part entière qui produit un grand nombre de travaux. Le développement de ces recherches s’effectue dans les domaines de la géographie, l’histoire, la démographie, la sociologie, l’anthropologie, mais concerne également l’économie, la philosophie, la linguistique, la psychologie ou encore la littérature.

L’objectif du colloque « Penser les migrations pour repenser la société », qui célèbre le 30e anniversaire de MIGRINTER, est d’examiner la contribution de la recherche sur les migrations internationales aux sciences de l’Homme et de la société. Plusieurs ateliers seront organisés et traiteront du thème des migrations à travers différents champs scientifiques comme la production de la ville, le rapport des migrants au politique et du politique aux migrants, l’histoire en-deçà et au-delà de la nation, les littératures en/de l’exil ainsi que les approches méthodologiques du mouvement. Ces journées interdisciplinaires chercheront à établir et renforcer les échanges entre spécialistes et non-spécialistes des migrations. Treize ateliers seront ainsi proposés :

– Migration et changement urbain : du logement à la ville
– Les espaces visibles de l’intégration : migrations et planification urbaine face au défi de l’inclusion sociale
– Immigration et syndicalisme
– Conforter, redéfinir ou contester le politique ? Perspectives interdisciplinaires sur les migrants et l’activisme politique dans le monde
– Les migrations depuis/vers les États non reconnus
– Migrations et traçabilité : vers de nouveaux modes de contrôle ?
– Les mobilités académiques et scientifiques : une clé de lecture des dynamiques sociales locales et internationales
– Comment répondre à l’invitation braudélienne à penser « l’espace et le temps » des migrations ?
– Migrations et Révolutions : une perspective transhistorique
– La littérature comme expression de l’imaginaire migratoire : discours, représentations, identités
– (Re)tracer les parcours de vie : de l’art de collecter et d’interpréter
– Espaces publics : formes et méthodes
– Comment enseigne-t-on les migrations internationales dans les SHS ?

Pour contribuer au colloque il est nécessaire d’envoyer avant le 15 janvier 2016 un résumé de proposition (2000 signes maximum) à l’adresse suivante : migrinter30ans[at]scienceconf.org.

L’auteur devra indiquer l’atelier auquel sa proposition (en français, en anglais ou en espagnol) est destinée. Le comité scientifique informera les auteurs des propositions retenues au plus tard le 29 février 2016. Pour les propositions sélectionnées, le texte complet de la communication (au maximum 30 000 signes espaces compris) est attendu pour le 1er Juin 2016. Une sélection d’articles issus du colloque sera publiée ultérieurement.

>> Retrouvez le texte de l’appel à communications