Lieux de sociabilité pour les immigrés, les cafés ont joué un rôle important dans le développement de l’information, des solidarités voire des mobilisations. Alors que ces lieux sont aujourd’hui bien souvent en passe de disparaître, une journée d’atelier s’attache à connaître et à resituer la mémoires des cafés de quartier. A travers différents temps (tables-rondes, visite d’un quartier, projections), cet événement vise à reconstituer les récits de ce pan d’histoire populaire témoignant des dynamiques de l’immigration mais également de ses interactions avec la société d’accueil.

Abderahmen Moumen, chargé de recherche à Génériques, participe à la table-ronde consacrée à la documentation de la mémoire par l’archive et par l’image. Son intervention portera sur « Lieux d’accueil et de mémoire de l’immigration à travers la campagne d’archives orales de Génériques », campagne revenant sur les luttes et mobilisations des immigrés pour l’égalité de 1968 à 1988.

Informations pratiques
Vendredi 21 novembre de 8h30 à 18h
Hôtel de ville
Salle Arsitide Briand
Place de l’Hôtel de ville
42 000 Saint-Etienne (Loire)
Inscription gratuite mais obligatoire avant le 14 novembre à benjamin.garnier[at]univ-st-etienne.fr