L’ATRIS a été fondée par d’anciens travailleurs de l’Ile Seguin, après la fermeture de l’usine Renault à Billancourt en mars 1992. Aujourd’hui, elle conserve la mémoire vivante de l’entreprise, une tranche d’histoire industrielle mais aussi humaine, pour la transmettre. Génériques et l’ATRIS sont partenaires et ont collaboré à des actions autour de l’histoire ouvrière et de l’immigration.