Elle est le fruit d’une étroite collaboration engagée depuis plusieurs années pour la préservation, l’inventaire et la valorisation des archives privées de l’immigration, entre, d’une part, les Archives de France et son réseau et, d’autre part, Génériques et les détenteurs d’archives privées.

L’entrée des fonds privés de l’immigration dans le patrimoine national

En 2007, dans la continuité d’actions communes déjà entreprises, Génériques a initié, en partenariat avec l’ancienne direction des Archives de France (DAF) (aujourd’hui Service interministériel des Archives de France (SIAF), une campagne de dépôt des archives privées de l’immigration dans les centres publics de conservation du patrimoine. Au cours de la cérémonie du 19 octobre 2007 organisée à l’Hôtel de Rohan, une dizaine de responsables associatifs ont adhéré à cette campagne de sauvegarde en signant une charte d’intention de déposer leurs papiers présentant un intérêt historique tandis qu\’un accord national a été signé pour préparer l’entrée de ces fonds dans les services d’archives, partout en France.

S\’en est suivie la mise en place d’un comité de suivi d’entrée des fonds entre le réseau des archivistes et Génériques afin d’orienter les fonds repérés et classés par Génériques vers les services d’Archives publics. Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 20 fonds qui sont directement concernés par ces dépôts ou dons. Ils représentent des fédérations nationales ou associations locales, communautaires ou pas, mais aussi des particuliers, chercheurs ou militants… et sont conservés dorénavant aussi bien aux Archives nationales, que départementales ou communales dans le respect des critères de répartition territoriale et en rapport avec le champ d’action des producteurs, ou encore dans d’autres centres de conservation tels que la BDIC.

Enfin, résultat de la collaboration engagée depuis près de 20 ans entre Génériques et le SIAF, conséquence directe de la manifestation organisée conjointement en octobre 2007 et point d’orgue de la réflexion et des projets menés par Génériques, une circulaire (Instruction n° DAF/DPACI/RES/2009/010 sur les archives de l’immigration) sur les archives de l’immigration a été diffusée à l’initiative de Martine de Boisdeffre, directrice des Archives de France, dans l’ensemble du réseau des Archives de France avec pour objectif de mobiliser les responsables des services d’archives publics sur l’indispensable prise en compte des archives de l’immigration.

Aujourd’hui, à l’honneur dans Odysséo, les fonds de :
– l’Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF) (1978-2008) (voir aussi l’actu L’ATMF ou 30 années de combat pour l’égalité des droits et la collection d’affiches de l’ATMF, les collections numérisées d’affiches et de périodiques de l’ATMF) ;

– l’association Interaction France Portugal (IFP) (1978-2003) (voir aussi la collection numérisée d’affiches de l’IFP) ;

– la Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR) (1935-1999) (voir aussi la collection numérisée d’affiches de la FTCR).
Ces inventaires sont également en ligne sur le site des Archives nationales, en pdf en attendant la mise en place effective de leur salle virtuelle : 116 AS. (ATMF) ; 118 AS. (IFP) et 119 AS. (FTCR).

Pour en savoir plus :
Tatiana Sagatni, « Les archives de l’immigration : Génériques ou vingt ans de partenariat avec la direction des Archives de France » in La Gazette des archives, n° 221 année 2011-1, pp. 141-155.

Consulter, sur le site de Génériques, les inventaires des autres fonds concernés par cette campagne et qui feront l’objet d’une prochaine intégration à Odysséo : CNMF (AN), S. Merabti (AD 13), P. Boisgontier et G. Baudino (AD 38), S. Abssi (AD 92), CCFEL, CLAP-IDF, CLP et A. Zniber (AD 93), CCPF (AD 94), ACMS (AM Sarcelles) et A. et S. Othmani, J-P. Darmon (BDIC).