Don aux Archives nationales : résultat de plusieurs années de travail
Cette entrée dans le patrimoine national est l’aboutissement d’un long travail mené conjointement entre l’ACB et Génériques. En 2005, le travail démarre avec une convention et un premier inventaire. Celui-ci est mis à jour en 2007 à l’occasion de la cérémonie de dépôt aux Archives de France. En 2011, l’association n’est pas prête à déposer avant que les Archives nationales ne déménagent de Paris à Pierrefitte-sur-Seine. Fin 2012, l’ACB collabore au programme national de numérisation auquel Génériques répond sur le thème « Vie artistique et associative des Maghrébins en France depuis les années 1950 jusqu’aujourd’hui » et une sélection importante de documents de toutes sortes est numérisée à cette occasion. Enfin, en 2013, le fonds de l’ACB a été reclassé dans son ensemble par l’équipe de Génériques et avec l’aide de la section des Archives privées, destinataire du fonds aux Archives nationales.
Le fonds d’archives de l’ACB, ainsi rendu accessible au plus grand nombre, reflète avec force la vie de l’association depuis sa création jusqu’au début des années 2000, notamment à travers ses activités culturelles, pierre angulaire de l’association. Le fonds présente toutefois quelques lacunes en ce qui concerne les archives relatives à la vie interne de l’association telles que les procès-verbaux des assemblées générales et conseils d’administration, les comptes rendus de réunions, etc.

Suite à cette opération et dans l’immédiat, un nouvel inventaire ainsi que tous les documents numérisés va être mis en ligne dans Odysséo et dans la salle virtuelle des Archives nationales. Dans un second temps et pas avant 2014, il sera question de l’accroissement du fonds qui concerne surtout des archives électroniques et des supports numériques audiovisuels.

La numérisation
Génériques a prélevé quatre types de documents dans le fonds de l’Association de culture berbère : des périodiques, des photographies, des affiches et des documents d’archives.

1.Les photographies
Environ 500 photographies ont été sélectionnées. Elles portent sur les événements culturels organisés par l’association : rencontres littéraires, colloques, pièces de théâtre de la compagnie de l’ACB et d’artistes berbères, concerts… Une place importante est attribuée au football et en particulier au club de l’ACB, le FC Berbère.

2.Les journaux
31 titres de journaux ont été sélectionnés pour la numérisation, soit plus de 3 500 pages. Les deux titres de périodiques complets édités par l’ACB depuis sa création Tiddukla et Actualités et culture berbères ont été numérisés.
D’autres journaux viennent compléter la sélection : des périodiques berbères édités en France et des titres émis par des partis politiques algériens à destination des immigrés en France.

3.Les archives
Génériques a prélevé 77 dossiers et pièces, soit 250 pages.
L’accent a été mis sur des documents iconographiques témoignant des activités de l’ACB et de la culture amazigh en France. Il s’agit de cartes postales, de programmes d’activités, de colloques, de concerts, d’expositions, de pièces de théâtre, de rencontres littéraires ou de débats. On y trouve également quelques projets originaux (création d’une radio libre berbère, activités scolaires, rencontres sportives du FC Berbère).

4.Les affiches
Génériques a prélevé 41 affiches qui complètent la collection d’affiches déjà numérisées de l’ACB. Elles portent surtout sur des événements culturels organisés par l’ACB et notamment des concerts et spectacles (Idir, Fellag, Fehrat, Matoub Lounès…).

5.Intérêt de l’ensemble
Les quatre types de documents numérisés permettent de constituer des collections complètes sur un même événement : programmes, photographies, affiches. Ces documents retracent les activités de l’ACB et la vie culturelle berbère en France, et sont des témoignages de la vie des immigrés et enfants d’immigrés berbères en France dans les années 1980-1990.
Ils présentent un grand intérêt pour l’histoire culturelle mais aussi politique des immigrés berbères en France, éclairant les rapports entre ces derniers et leurs pays d’origine. Les revendications des berbères algériens en écho au Printemps berbère (1980) y tiennent une place importante. Ces documents témoignent aussi du soutien apporté en France aux populations algériennes victimes des massacres des années 1990 et aux mouvements démocrates algériens et de l’accueil des personnes ayant fui ces exactions.

Pour en savoir plus
– Sur l’ACB :
>> Melting post : Yennayer ou le Nouvel An berbère
>> Site de l’ACB

– Les fonds et collections de l’ACB :
>> collection numérisée de périodiques (1983-2012)
>> collection numérisée d’affiches (1984-2012)

– Sur la campagne de dépôt d’archives
>> Campagne de dépôts menée par Génériques – partie 1
>> L’ATMF ou 30 années de combat pour l’égalité des droits
Tatiana Sagatni, « Les archives de l’immigration : Génériques ou vingt ans de partenariat avec la direction des Archives de France » in La Gazette des archives, n° 221 année 2011-1, pp. 141-155.
>> Instruments de recherche en ligne sur le site des Archives nationales
>> Centre des Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine

– Sur la numérisation :
>> Les affiches de l’immigration dans Europeana ! (l’Association de culture berbère)

– Autres :
>> Migrance 40 sur la chanson kabyle en France et la mémoire de l’immigration