Carte de séjour

Créé en 1980 à Lyon par Rachid Taha, Djamel Dif, Mokhtar Amini, Mohamed Amini, et Éric Vaquer, Carte de séjour est le premier groupe de musique rock-beur issu des cités françaises. Avec son style musical unique, qui allie des influences rock et raï, Carte de séjour met en avant le contexte identitaire difficile dans lequel vit une large partie de la communauté française d’origine maghrébine de la seconde génération. Le nom du groupe fait référence à l’une des revendications des marcheurs de 1983 qui exigeaient la carte de séjour de dix ans renouvelable et le droit de vote des étrangers. 

Carte de séjour est d’abord repéré et produit par Bernard Meyet sur son label Mosquito. Le guitariste soliste Éric Vaquer quitte rapidement le groupe et est vite remplacé par le seul « français d’origine », Jérôme Savy, qui apportera la touche arabisante. Djamel Dif quitte à son tour le groupe en 1982 pour produire la musique du chanteur algérien de raï Khaled et la chanteuse de pop franco-marocaine Sapho.

Carte de séjour décolle véritablement en 1982 en faisant l’ouverture du groupe Téléphone au Palais des Sports à Paris. Le groupe participe ensuite au grand concert qui clôt la Marche pour l’égalité à la Bastille en 1983. Avec leur reprise du célèbre « Douce France » de Charles Trénet en 1986, la carrière du groupe marquera un tournant. Cette reprise est largement diffusée sur les FM et à la télévision et met en lumière, en pleine montée du Front national, les questions sociétales de l’intégration des « Beurs ».


Il revient à ma mémoire des souvenirs familiers 

Je revois ma blouse noire lorsque j’étais écolier
Sur le chemin de l’école je chantais à pleine voix

Des romances sans paroles, vieilles chansons d’autrefois
Douce France, cher pays de mon enfance, bercée de tendre insouciance, je t’ai gardée dans mon cœur !

(paroles de la reprise de Douce France par Carte de séjour)

La musique de Carte de séjour est un rock-punk arabe qui va à la fois à la rencontre de la chanteuse égyptienne Oum Kalsoum, du groupe de rock anglais The Clash et des rythmes gnawa ; même si peu à peu, Carte de séjour s’oriente vers le raï algérien. « J’ai toujours baigné dans différentes ambiances musicales, les bars, les voyages et aussi les bals que j’ai fréquentés quand j’étais ado. Je peux danser sur du Carlos comme sur du Johnny Cash ». (Rachid Taha 2007).

Le groupe participe à plusieurs émissions de télévision comme Megahertz (1982) présentée par Alain Maneval, Droit de réponse de Michel Polac (1982) ou encore Mosaïque, une émission de variété produite par l’Agence pour le développement des relations interculturelles qui alterne séquences musicales et reportages filmés sur la vie des communautés en France.

Prônant l’intégration et la tolérance, Carte de séjour distribue gratuitement ses disques aux députés de l’Assemblée nationale avec le soutien de Jack Lang, alors ministre de la Culture. Le groupe se sépare en 1990 et Rachid Taha entame une carrière solo avec la sortie de son premier album Barbès en 1991. Carte de séjour laisse un single éponyme et deux albums : Rhoromanie en 1984 et 2 et ½ en 1986.