De nombreux étrangers domiciliés en France avant la Seconde Guerre mondiale se sont engagés dans la Résistance dont notamment des immigrés hongrois, russes, bulgares, espagnols, roumains, tchécoslovaques, allemands et italiens. La ville de Paris, située en zone occupée pendant le conflit, s’est érigée en véritable centre névralgique des actions de résistance en faisant intervenir de nombreuses organisations clandestines de lutte armée, d’espionnage et de sauvetage.

Cette carte multimédia vous propose de revenir sur une sélection de lieux choisi pour leur impact dans l’Histoire des étrangers dans la Résistance. Réunions secrètes, cache de matériel, actions de sauvetage, attentats menés par les Résistants d’une part, et jugements et répression par l’Occupant d’autre part sont représentées au sein de ce parcours cartographique, centré sur la ville de Paris.
>> Voir la carte en plein écran