Les années passent, charriant avec elles les modes furtives ; mais Kamal Hamadi, animé par la même passion qu’à ses débuts, habité par l’humilité et la modestie – apanage des hommes vrais – impose encore et toujours sa griffe sur la chanson algérienne.