Pour qui s’éloigne du Liban, se rendre à Marseille n’est pas tout à fait partir. Et ils sont nombreux à venir s’ancrer, pour un temps ou pour toujours, dans cette cité méditerranéenne si proche de Beyrouth.

Au terme d’une recherche sur cette migration, Liliane Rada Nasser nous propose d’en découvrir l’histoire. A travers son récit apparaissent successivement les références communes aux migrations proche orientales (1800-1900), l’émergence d’une entité libanaise (1900-1943), les courants de l’après-indépendance (les militaires syriens et libanais « avenantaires », les Libanais d’Afrique, la génération de l’Union Générale des Etudiants Libanais en France), les arrivées provoquées par la Guerre du Liban (notamment des Libanais d’origine arménienne).

Il faut attendre l’année 1975 pour que la population marseillaise découvre que tel entrepreneur ou tel négociant, tel artisan ou tel médecin, tel collègue de travail ou tout simplement tel voisin, est libanais ou d’origine libanaise. Elle découvre aussi la multiplicité des confessions chrétiennes et musulmanes présentes dans la ville. Elle découvre enfin les traditions libanaises à travers la profusion de restaurants qui s’ouvrent à partir des années 80. Quant aux immigrés eux-mêmes, ils découvrent à quel point leur identité se décline de part et d’autre de la Méditerranée.

Pour donner corps à son propos, l’auteur a fait appel à celles et à ceux qui conservent la mémoire vive de cette immigration. A travers une centaine de témoignages recueillis à Marseille, elle a mis en valeur le rôle des parcours individuels dans la compréhension de l’histoire collective. Ces paroles qu’elle nous donne à entendre font la richesse de cet ouvrage.

Docteur en histoire, Liliane Rada Nasser est l’auteur d’une thèse intitulée « Libanais à Marseille aux XIXème et XXème siècles, migrations et identité(s) », soutenue à l’Université de Provence. Spécialiste de l’émigration libanaise, elle est chercheur associé au laboratoire TELEMME (Temps, Espaces, Langages, Europe Méridonale, Méditerranée) à la MMSH. Elle anime le site internet marseille-liban.com créé en juillet 2006.