Dans la continuité et pour approfondir la réflexion régionale sur le devenir de la métropole francilienne, l’édition 2011 du colloque régional veut s’interroger sur la manière dont se construisent les territoires et leur spécificité : quels en sont les acteurs, comment les patrimoines sont-ils porteurs de la profondeur historique, des lignes de forces géographiques, de l’épaisseur humaine des territoires et comment contribuent-ils à construire une conscience territoriale ? Parce que les patrimoines sont une réalité évolutive et dynamique, toujours en construction, en production, ils sont partie constituante de la métropole en devenir.

Ce colloque est organisé en collaboration avec les Neufs de Transilie, musées de société d’Île-de-France, qui permettront d’élargir la réflexion à des patrimoines plus immatériels. Il étudiera donc ces processus de construction (du patrimoine comme de la métropole actuelle et future, dans un même mouvement) et visera à montrer comment, par l’ancrage dans une réalité géographique, par l’utilisation des enquêtes de terrain et par les pratiques culturelles, s’opère collectivement et de jour en jour cette construction. Elle doit s’accompagner de la volonté de favoriser la réappropriation de ces savoirs par les publics, non seulement les publics traditionnels, mais aussi l’ensemble des Franciliens dont ces patrimoines, envisagés dans leur acception la plus large, constituent le cadre de vie et sont un puissant facteur d’enracinement et d’identification.

Accroissement et diffusion du savoir, construction de représentations, réappropriation, invention et interprétation : le colloque mettra en débat cette fabrique métropolitaine du patrimoine.

Consultez le programme complet du colloque

Repères
Ces patrimoines qui font territoire
Les 24 et 25 novembre
Hémicycle du conseil régional d’Île-de-France
57, rue de Babylone
75007 Paris