La guerre d’indépendance algérienne, en tant qu’événement fondateur majeur de l’après-seconde guerre mondiale, peut constituer, en termes de « générations », un espace-temps bien défini et homogène. Dès lors, il est légitime de mieux comprendre et d’interroger la nouveauté des paradigmes d’une génération de chercheurs inscrits dans un champ de recherche en construction. Peut-on déceler des ruptures ou des continuités dans les objets, les sujets, les méthodes, les approches macro et micro-historiques ? Quelle place les sources ont-elles dans ces travaux ? Existe-t-il des changements entre les travaux qui se veulent plus larges et exhaustifs et ceux qui se fondent sur des aspects plus localisés ? Quels sont les déplacements de paradigmes explicatifs que l’on peut observer ? Cette nouvelle génération évite-t-elle encore les présupposés idéologiques liés à une mémoire militante ? Au-delà des résultats et conclusions des travaux, le colloque mettra en exergue les méthodes, les matériaux, les perspectives d’enquêtes engagés.

>> Télécharger le programme du colloque.

Repères
Entre continuités et ruptures générationnelles : les recherches sur la guerre d’indépendance algérienne cinquante ans après
Les 9 et 10 novembre
Université Paris 8 – EA ERASME
2 Rue de la Liberté
93200 Saint-Denis