Les mouvements migratoires dont a fait l’objet l’Espagne, que ce soit lors des phases d’exil ou d’émigration ou lors de l’immigration de ressortissants étrangers, ont participé à la transformation de la société espagnole. Ce processus migratoire à double sens a impliqué autant le retour des Espagnols étant partis dans les années postérieures à la guerre d’Espagne que l’accueil dans la société espagnole d’immigrés venus de tous horizons. Plus récemment, les gouvernements, au niveau étatique ou autonomique, ont élaboré des stratégies de prise en compte de ces Espagnols « à l’extérieur », en intégrant dans leurs discours politiques une dimension mondiale. Cette rencontre internationale entre chercheurs de différentes disciplines a pour objet d’ouvrir la réflexion sur l’influence des diverses expériences migratoires dans le processus de construction ou de reconstruction nationale de l’Etat autonomique. L’objectif est de mener une réflexion autour de la question fondamentale de la contribution des émigrés et des exilés espagnols ainsi que des immigrés au processus de construction des identités nationales en Espagne. Ce questionnement sera mené depuis l’analyse des processus de création et d’incorporation de nouveaux référents dans le champ du politique et du symbolique afin de mieux comprendre le phénomène de construction identitaire. Cette démarche ouvre des perspectives nouvelles dans la compréhension et l’articulation de deux problématiques majeures de la société espagnole contemporaine : celle des migrations et celle des identités au sein de l’Espagne.

Le programme complet du colloque

Repères
Colloque international : « Identités et extranéités : émigration et immigration dans la construction de l’Espagne des autonomies »
Vendredi 8 juin
Colegio de España
7E boulevard Jourdan
75014 Paris
RER B – Cité Universitaire

Samedi 9 juin :
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
200 av de la République
92001 Nanterre Cedex
Train SNCF et RER A, Nanterre Université