À partir de situations de guerre, de désastre, de dépossession, d’enfermement, ce colloque examinera les différentes modalités de transmission de la mémoire collective (film, photo, littérature, peinture, théâtre, serious games en ligne) et montrera comment ces productions recréent les « lieux témoins » et peuvent faire émerger une mémoire heureuse.

PROGRAMME

Mardi 13 décembre

10h – Anne-Christine Taylor, Directrice du GDRI et du Département de la Recherche et de l’Enseignement du musée du quai Branly.

10h10 – Barbara Glowczewski, Directrice de recherche, CNRS, Directrice de l’Equipe « Anthropologie de la perception » du LAS et du Réseau TransOceanik.

10h20 – Aïda Kanafani-Zahar, Anthropologue, photographe et réalisatrice, CNRS, LAS.

Session 1. 10.30h – 13h : Représenter et écrire la mémoire

10h30 – Arnaud Sauli, Historien et cinéaste, France : « Entendre et voir un ‘après génocide’ : essai filmique au Rwanda (History happens, 20’) »

11h – Stéphanie Latte Abdallah, Historienne et politologue, CNRS, IREMAM, Aix-en-Provence : « Visibilités et histoire. Regards palestiniens sur l’exil et le territoire »

11h45 – Iman Humaydan, Ecrivain et chercheur, Liban : « Narrating fragmented memories: An experience in writing war memory »

12h15 – Discussion animée par Aïda Kanafani-Zahar

Session 2. 14h.30-16h.30 : Dynamiques de re-création des lieux

14h30 – Jean-Claude Carpanin Marimoutou, Professeur en langue et littérature françaises à l’Université de La Réunion : « Héritages complexes, mémoire heureuse : les littératures vernaculaires réunionnaises entre conflits et négociations de sens »

15h Anne Lescot, Anthropologue, cinéaste, conceptrice de projets culturels, anime le Collectif 2004 Images et le Réseau Culture Haïti : « La champ de la vie : comment créer une dynamique de création après le séisme de Haïti » (avec extraits de film)

15h30-16h30 – Discussion animée par Françoise Vergès, Présidente du Comité pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage, Consulting Professor Goldsmiths College, University of London

Session 3. 17h-18h45 : Art et jeux face aux désastres

17h – Chihiro Minato, Professeur, Information Design, Institute for Art Anthropology, Tama Art University, Tokyo : « Activity against Radioactivity »

17h30 – Sophie Pène, Directrice de recherche à l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI) : « Serious games et épreuves historiques : médiations émotionnelles dans les réseaux sociaux »

18h-18h45 – Discussion animée par Barbara Glowczewski

Mercredi 14 décembre

Session 4. 10h – 12h30 : Comment sortir de l’enfermement ?

10h – Arnaud Morvan, Anthropologue, Chargé de Cours à l’Université de Bordeaux : « Massacres, sédentarisation forcée, et innovations artistiques et rituelles chez les Kija, Australie de l’ouest »

10h30 – Lise Garond, Anthropologue, LAS/EHESS et James Cook University, Australie : « Subjectivité et souvenirs ambivalents de la vie dans la réserve aborigène de Palm Island, ‘sous la Loi’ : comment interpréter l’ambivalence, sans la réduire ? »

11h – Vanessa Castejon, Maître de conférence à l’Université Paris 13, Civilisation anglophone et études postcoloniales, « Egohistoire: étude de l’Autre, étude de Soi. Politique aborigène, Guerre civile espagnole et ghettos français: mémoire interculturelle du conflit »

11h30 – Discussion animée par Lucienne Strivay, Anthropologue, Université de Liège et Université de Louvain

Session 5. 14h-16h : Quels retours sur la mémoire et les « lieux témoins » ?

14h – Daniel Friedmann, Sociologue et cinéaste, Centre Edgar Morin, IIAC, EHESS : « Au bord du gouffre, voies du salut… » (extraits du film Mieux vaut tard que jamais, sur la thérapie transculturelle d’une famille hutue-tutsie)

14h30 – Adoram Schneidleder, Anthropologue, LAS/EHESS, Israël : « Théâtre et mémoire collective dans les villages détruits de Galilée: les exemples d’Iqrit et de Bir\’em »

15h-16h – Discussion animée par Rémi Korman, Historien, auteur du site www.rwanda.hypotheses.org et débat final avec Aïda Kanafani-Zahar et Barbara Glowczewski

Repères
« Mémoire heureuse, héritages douloureux : des lieux, des arts et des jeux »
les 13 et 14 décembre
Musée du quai Branly, salle de cinéma
37, quai Branly
75007 Paris