Le 17 octobre 1961, à quelques mois de la fin de la guerre d’Algérie, se produisait à Paris et dans les communes de banlieues avoisinantes un fait exceptionnel dans l’histoire des mobilisations politiques en France. Environ 20 000 Algériens et Algériennes défilèrent dans les rues de la capitale à la nuit tombée pour protester contre le couvre-feu mis en place par le préfet de police Maurice Papon le 5 octobre 1961, à l’encontre des seuls « Français musulmans d’Algérie ». La répression policière fut d’une violence inédite et causa la mort de plusieurs dizaines d’Algériens. Si l’évènement suscita l’effroi des observateurs et une véritable campagne de protestation dans les jours suivants, il fut cependant rapidement occulté et resta longtemps un point aveugle de l’histoire de France.

Afin de commémorer cette date clé de l’histoire franco-algérienne, plusieurs rassemblements et rencontres se tiendront en Île-de-France pour commémorer et débattre :

– Le collectif 17 Octobre 1961 Banlieue Nord/Ouest propose de nombreux rassemblements le 17 octobre intitulés « Les ponts de la mémoire » dans plusieurs villes d’Ile-de-France. Cette initiative se double de l’organisation de projections de films et de débats à Colombes, Argenteuil et Nanterre entre le 14 et 18 octobre.
>> Voir l’ensemble des événements organisés et le lieu des commémorations

– Le Centre culture algérien de Paris organise le 17 octobre une rencontre-débat avec l’ancien combattant et écrivain Djoudi Attoumi et l’historien et universitaire Kacim Zidine à partir de 18h30.
>> En savoir plus

– Le département de la Seine-Saint-Denis propose le 17 octobre à 10h Inauguration de la fresque « 17 ensemble » réalisée par le street artiste Joachim Romain, le long du canal Saint-Denis à Aubervilliers. S’en suivra une table-ronde intitulée « Le moment historique dans la création littéraire » de 14h30 à 16h30 au collège Jean Moulin d’Aubervilliers.
>> En savoir plus