C\’est à une soirée spéciale, une rencontre-forum interrégionale que sont invités les acteurs investis dans des démarches citoyennes et culturelles, mémorielles et contemporaines, de relais de la parole des habitants des quartiers populaires, de lutte contre les discriminations, de vivre ensemble. Une rencontre qui permette un réel temps d’échange et de confrontations de savoirs, de pratiques, d’expériences et de réflexions.


Et dans la lignée de la dynamique globale d’ « Origines Contrôlées », avec l’idée que l’échange naît aussi de la convivialité, c’est une carte blanche à Mouss et Hakim qui sera proposée le 13 Novembre au Cabaret Sauvage… 



Après avoir enflammé les troquets des quatre coins de France, fait danser la Cigale en 2008, et enregistré l’album live « Vingt d’honneur » en décembre dernier, ils vous invitent à fêter avec eux vingt ans de musique, de scènes, de luttes et de partage. 
Frondeurs avec Zebda, internationalistes avec 100% Collègues, partisans avec Motivés, émancipés avec leur album duo, justiciers de la mémoire avec Origines Contrôlées… Ils mèneront le bal trois soirs durant, en déroulant le fil de leur parcours multiple ; et vous invitent à partager avec eux ces répertoires universels, avec chaque soir des surprises, des invités, des compagnons de scène et de route… 



Depuis 2004, le festival « Origines Contrôlées » à Toulouse s’est emparé des questions d’histoire et de mémoire de l’immigration, de son patrimoine artistique et politique, mais également des questions liées aux discriminations et à l’égalité des droits. Ainsi, chaque automne, l’association Tactikollectif poursuit à travers cet évènement une démarche singulière, celle de croiser les expressions artistiques, culturelles, scientifiques, et politiques autour de ces thématiques, à travers une semaine de spectacles, concerts, projections, rencontres, et développant ainsi un réseau d’acteurs mobilisés sur ces questions. 
Avec le festival « Origines Contrôlées », il s’agit de mettre en lumière une production culturelle et intellectuelle foisonnante, passée ou présente, qui participe à l’évolution des regards portés sur l’immigration. C’est au cours de la 3e édition du festival qu’est née l’idée du disque « Origines Contrôlées, Chansons de l’immigration algérienne », sorti en Octobre 2007. 
Avec ce projet, Mouss, Hakim et les musiciens qui les accompagnent, se sont fait passeurs d’un précieux patrimoine en revisitant ces refrains composés le soir après l’usine par des artistes travailleurs immigrés et célébrés dans les cafés algériens du Paris populaire des années 40, 50, 60, et 70. 



Loin d’une démarche nostalgique, il s’est agi de faire revivre ces chansons d’une façon étonnamment actuelle et de renouer avec l’idée de transmission. De Slimane Azem à Cheikh El Hasnaoui, de Salah Sadaoui à Matoub Lounès, ce répertoire, chanté en kabyle, arabe et français, reflète le quotidien et les préoccupations des premières générations de l’immigration et donne à entendre leur parole. 



Avec plus de deux ans de tournée et 200 concerts dans tout le pays, des petits bars de Paris, Lyon et Toulouse aux grandes scènes des festivals et des grandes agglomérations, le projet « Origines Contrôlées » a su rencontrer son public, et susciter l’intérêt de nombreuses démarches associatives, culturelles, confrontées, partout en France, à ces questions mémorielles. 
C’est en proposant, en 2008 et 2009, des minis-festivals « Origines Contrôlées » dans plusieurs grandes villes, mêlant rencontres-débats et concerts réalisés en collaboration avec des structures locales, qu’a germé le projet d’une rencontre nationale d’acteurs de terrain engagés sur ces questions. 




17h | Les Rencontres « Origines Contrôlées »


Autour de la question « Travailler la mémoire de l’immigration et agir au quotidien » 
Depuis 2004, le festival « Origines Contrôlées » à Toulouse explore l’histoire et la mémoire de l’immigration, son patrimoine artistique et politique, mais également les questions liées aux discriminations et à l’égalité des droits. 



C’est en proposant, en 2008 et 2009, des minis-festivals « Origines Contrôlées » dans plusieurs grandes villes, mêlant rencontres-débats et concerts réalisés en collaboration avec des structures locales, qu’a germé le projet d’une rencontre nationale d’acteurs de terrain investis sur ces questions. En effet si des initiatives régionales de mise en réseau existent déjà, au niveau national ces logiques sont plus informelles. 



Durant cette journée au Cabaret Sauvage, c’est donc à une rencontre-forum que sont invités les acteurs investis dans des démarches citoyennes et culturelles, mémorielles et contemporaines, de relais de la parole des habitant-e-s des quartiers populaires, de lutte contre les discriminations et de vivre ensemble. Un temps d’échange et de confrontations de savoirs, de pratiques, d’expériences et de réflexions. 


Animé par Mustapha Amokrane (Mouss & Hakim, Origines Contrôlées, Zebda), Tayeb Cherfi (Programmateur du festival « Origines Contrôlées), Salah Amokrane (Tactikollectif, ancien élu motivé-e-s à Toulouse) et avec la participation de Tarek Kawtari pour le Forum Social des Quartiers Populaires, du réseau Mémoire/Histoire en Ile-de-France, de Jean-Pierre Thorn (cinéaste), et d’autres… 


ATTENTION : SOIRÉE UNIQUEMENT SUR INVITATION

Repères :
Cabaret Sauvage
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
75019 PARIS

+33 (0) 1 42 09 03 09
Contact
Site web
En savoir plus sur l’exposition