Femi Kuti ne s’est jamais contenté d’être le fils du roi Fela. En 1985, c’est avec son groupe The Positive Force qu’il prend son envol. Loin de son père, il s’applique à trouver sa propre voix. Il est vite devenu depuis un artiste à part entière au style singulier et nuancé.

Pour boucler la boucle, Femi a voulu revenir à la source avec son dernier disque Africa for Africa, et retrouver l’origine de ce souffle brûlant qui transcende toute son œuvre dans le studio où il avait réalisé ses premières cessions avec son père, puis son premier album solo. Le studio Decca fut le laboratoire de plusieurs chefs d’œuvres nigérians de l’époque, outre ceux de Fela, et l’endroit dégage des vibrations mystiques auxquelles Femi n’est pas insensible.

Il en découle un disque à l’afrobeat rugueux et explosif. Les mots s’avèrent en parfaite adéquation avec les notes. Les paroles se font plus agressives et jamais Femi ne fut aussi vindicatif… Ses concerts sont de la même trempe.

Repères
Femi Kuti and The positive Force
Dimanche 4 décembre à 15h30

MC93 Bobigny
1, boulevard Lénine
93000 Bobigny
Réservation : 01 41 60 72 72 – http://www.mc93.com/
Plein tarif à 15 euros / tarifs réduits de 8 à 14 euros