La question de l’identité a, depuis 1830, joué un rôle central dans les débats socioculturels et politiques en Algérie et sur l’Algérie. Sur les deux rives de la Méditerranée durant les périodes coloniale et postcoloniale, des identités riches et complexes se sont formées au travers de références telles que l’histoire, la mémoire, la culture, la langue, l’ethnicité, la religion, le genre, l’appartenance générationnelle et l’exil. Celles-ci constituent des sites d’identification et de contestation au travers desquels des identités diverses se sont construites, des idéologies et des croyances se sont forgées, le pouvoir a été revendiqué ou contesté et la destinée des Algériens et de l’Algérie conçue, niée ou imposée. En France, des identités spécifiques, mais partageant bien souvent des références communes, se sont formées dans l’immigration et la diaspora avant, et plus particulièrement après, l’indépendance en 1962. Celles-ci illustrent combien l’Algérie, tant vécue qu’imaginée, constitue toujours, à l’aube du 21ème siècle, une référence fondamentale, un lieu d’appartenance et un site de conflit et de réconciliation.

Cette conférence interdisciplinaire, qui se tiendra durant l’année marquant le cinquantième anniversaire de l’indépendance algérienne, se donne pour objet d’explorer la relation entre les questions identitaires et l’Algérie durant les périodes coloniale et postcoloniale. Elle vise à constituer un forum d’échange entre chercheurs travaillant dans différents domaines (histoire, politique, sociologie, anthropologie, littérature, cinéma, histoire de l’art, philosophie, linguistique) afin d’établir un champ des connaissances aussi riche, varié et complet que possible sur ce tournant historique et sa pertinence aujourd’hui.

Dans ce cadre, sont invitées les propositions de communication de vingt minutes en anglais ou en français. Les propositions de session (normalement trois interventions par session) sont aussi invitées et devraient inclure (préférablement sur un seul document) un titre de session, un résumé de chaque communication de 300 mots au plus, les coordonnées et un bref CV du/de la président/e de session et de chaque intervenant/e.

Intervenants principaux annoncés :

Dr Sylvie Thénault, Chargée de recherches, CNRS (Centre d’histoire sociale du XXe siècle)

Prof Martin Evans, Professeur d’histoire européenne contemporaine, Université de Portsmouth

Dr James McDougall, Maître de conférences en histoire XXème siècle, Laithwaite Fellow and Tutor in Modern History, Trinity College, Université d’Oxford

Repères :
Pour les propositions de communication individuelles, veuillez envoyer un résumé de 300 mots au plus, ainsi que vos coordonnées et un bref CV aux organisateurs de la conférence (Dr Rabah Aissaoui et Dr Claire Eldridge) à l’adresse électronique suivante : Algeria.revisited@gmail.com
La date limite de soumission des propositions de communication et des résumés est le 1er août 2011.