Conduite par Denis Jacquat, député de Moselle et Alexis Bachelay, député des Hauts-de-Seine, la mission d’information sur les immigrés âgés a effectué 82 propositions pour améliorer la qualité de vie de cette population, évaluée à environ 800 000 personnes en France. Voté à l’unanimité, son rapport a été remis le 3 juillet dernier à Claude Bartolone, président de l’Assemblée Nationale. Il consacre ses six premières propositions à « inscrire pleinement l’histoire de l’immigration au sein de l’histoire nationale ».

En effet, le premier axe de travail préconisé dans ce rapport vise à « promouvoir une mémoire partagée au service d’une meilleure intégration ». Ainsi, la mission reprend notamment deux propositions issues de l’audition de Génériques à savoir l’engagement d’une action d’identification des « lieux de mémoire » de l’immigration, coordonnée par le ministère de la Culture et de la Communication, ainsi que la création des Journées européennes du patrimoine de l’immigration.

Ces deux propositions s\’inscrivent pleinement dans le travail déjà entrepris par l’association Génériques. Les lieux de mémoire et d’histoire de l’immigration donnent lieu à des projets spécifiques, notamment sur le territoire de la Seine-Saint-Denis et d’Île-de-France, et plus largement, des notices leur sont consacrées dans le dictionnaire historique de l’immigration lancé en 2012.

Les Journées européennes du patrimoine de l’immigration, que la mission d’information parlementaire sur les immigrés âgés appelle de ses vœux, se placent dans la continuité de la Semaine européenne du patrimoine des migrations, organisée en 2005 et 2006 à l’initiative de l’Association of European Migration Institutions (AEMI) dont Génériques est membre.

Voici les six propositions liées à l’histoire de l’immigration :

Proposition n°1 : Consolider pour les années à venir les crédits accordés à l’établissement public de la Porte dorée au titre de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI).

Proposition n°2 : Engager une action d’identification des « lieux de mémoire » de l’immigration, coordonnée par le ministère de la Culture et de la Communication.

Proposition n°3 : Initier la création de « Journées européennes du patrimoine de l’immigration ».

Proposition n°4 : Consacrer une fraction de la ressource mobilisée pour tout projet de rénovation urbaine au recueil, à l’exposition et à la conservation de la mémoire des quartiers concernés.

Proposition n°5 : Inviter les grandes entreprises fortement employeuses de travailleurs immigrés à soutenir les projets de recherche sur l’histoire de l’immigration et garantir l’accès à leurs archives.

Proposition n°6 : Confier au Haut Conseil à l’intégration (HCI) des fonctions de recherche sur l’immigration ainsi qu\’un rôle de collecte, de diffusion et d’analyse de données statistiques de référence.

>> Retrouvez l’intégralité du rapport