Les figures construites aujourd’hui des « autres » (irréguliers, visibles, « enfants de », mineurs, nouveaux pauvres, précaires, discriminés, etc.) interrogent la notion de justice comme fondement du « faire société ». Or « notre rapport avec le juste passe par les autres » (M. Merleau-Ponty). Et à vouloir être juste « sans » l’Autre, on cesse d’être.

Ce numéro aborde la notion de justice fasse à l’injonction des politiques migratoires. Antigone est plus que jamais d’actualité tant les Créon redoublent de férocité.

Sommaire :
> Editorial
Abdellatif Chaouite

> Hommage à Abdelkebir Khatibi
Patrick Chamoiseau, Abdellatif Chaouite, Rédouane Taouil

> « Ce qui est juste pour l ‘Autre ne sera pas forcément exact juridiquement »
Entretien avec Me Emmanuel Auvergne-Rey

> Le légal et le légitime
Jacques Barou

> De l’anti-racisme à la lutte contre les discriminations : les divers comme éternelle figure de l’altérité
Vincent Geisser, El Yamine Soum

> Étrangers en situation régulière face aux discriminations indirectes
Zouhair Aboudahab

> Le droit de l’asile contre le droit d’asile et la liberté de circuler
Jérôme Valluy

> Maux de justice
Albert Lévy

> Rendre justice face à la discrimination à l’école
Fabrice Dhume

> Régénérer l’espace publique pour dépasser le passé colonial
Abdellatif Hammouche

> le droit à l’Éducation des étrangers à l’épreuve de la politique migratoire française
Laure Chassin du Guerny

> La justice des mineurs et l’Autre. Intercompréhension et ordres du discours
Françoise Hickel

> Dire l’État injuste
Mohamed Seffahi

> Cohésion sociale et justice. L’exemple d’un partenariat PJJ et Acsé
Yassine Chaib, Nadine Chaib

> Hors Dossier : Exils/Créations
Abdellatif Chaouite