« Tout Français est un français d’origine étrangère. Tel un voyageur amnésique qui ne se rappelle pas à quelle station il est monté dans le train et proclamerait qu’il y est né, un « vrai » Français est un Français qui a oublié, ou n’a jamais su d’où il vient. Une sorte d’illuminé, qui se croit auto-engendré.» 
Maurice T.Maschino

C\’est de ce constat qu\’est né « Voyageurs amnésiques », le projet de fin d’études du jeune graphiste Julien Laureau. Ce dernier a voulu lutter, à travers un graphisme d’information et l’impartialité des données, contre la méconnaissance de l’histoire à l’origine des discours identitaires, le « déni de mémoire » théorisé par Gérard Noiriel, spécialiste du fait migratoire.

« Parce qu’ils connaissent mal l’histoire de notre pays, ou parce qu’ils voudraient en gommer des pans entiers, un grand nombre de français considèrent l’immigration comme un phénomène récent, passager et marginal, sans rapport avec la construction de la nation, » explique Julien Laureau.

Cet objet, fruit d’un travail de recherches et de documentation dans les domaines de la démographie, de l’histoire, de l’économie et de la statistique, a vocation à être diffusé. Julien Laureau aimerait qu\’il soit utilisé en tant que support pédagogique par des organisations habituées à travailler sur ces questions.

Rendez-vous sur le site de Julien Laureau pour découvrit plus d’images du projet

Repères :
« Voyageurs amnésiques »
Cinq livrets et cinq posters réalisés par Julien Laureau