Au moment de la Coupe du monde de Football 2010, la Cité s’interroge sur les rapports entre football et immigration. Pratique originaire d’Angleterre, le football se diffuse en France à la fin du XIXe siècle, à la faveur des déplacements et migrations. Joueurs étrangers en clubs amateurs du début du XXe siècle, vedettes étrangères en clubs professionnels du championnat de France, joueurs étrangers naturalisés ou – plus fréquemment – d’origines étrangères endossant le maillot tricolore lors des compétitions internationales, relations entre supporters, joueurs et clubs, entre média et joueurs : le football révèle nombre d’enjeux de la société d’aujourd’hui. « Facteur de rapprochement entre les peuples » pour les uns, « creuset » de l’immigration pour les autres, ou encore sport pouvant générer xénophobie et racisme, le football et sa pratique constituent à leur manière un miroir de la société française.

L’exposition interroge le rapport football/immigration à travers trois grands axes :
– la diffusion de la pratique anglaise, originellement élitiste, du football en France (création des premiers clubs) avec la venue de migrants Anglais ou de Français revenant d’Angleterre et de Suisse ;
– l’organisation d’une immigration à la logique sportive depuis la mise en place d’un championnat de France professionnel en 1932 (parcours de joueurs étrangers) ;
– les « générations » de l’équipe de France de 1938 à 1998 (à partir des portraits des joueurs sélectionnés pour chaque coupe du monde) en tant que « reflet », avec décalage générationnel, de l’immigration industrielle (fils de Polonais, Italiens, Espagnols, Algériens,…).

Repères :
Exposition – “Allez la France ! Football et immigration, histoires croisées“
25 mai – 17 octobre 2010
Cité nationale de l’histoire de l’immigration
293, avenue Daumesnil
75012 PARIS

+33 (0) 1 53 59 58 60
Contact>>
Site web >>