24 ans après l’exposition « La mémoire retissée », première exposition sur l’immigration en Belgique organisée à Bruxelles à l’initiative du Groupe d’étude sur l’histoire de l’immigration de l’Université Libre de Bruxelles (ULB), le Musée juif de Belgique revient sur la question de l’immigration en Belgique sous l’angle de l’accueil.

Cette exposition raconte comment la capitale belge s’est peu à peu transformée en « ville-monde ». Elle retrace sur près de deux siècles le parcours de ces étrangers installés à Bruxelles pour quelques mois ou pour toujours, à travers les objets qu’ils ont emportés avec eux, leurs témoignages personnels ou leurs photographies de famille.

Outre ce volet historique, « Bruxelles, terre d’accueil ? » présente le travail de Kika Nicolela, Thomas Israël, DK Ange, Nadia Berriche, Thomas Marchal, Christopher de Béthune, le collectif Farm Prof, In Your Box Project, Ilyas Essadek et Herman Bertiau, artistes basés à Bruxelles (photographes, street artists, sculpteurs, vidéastes) qui abordent la question migratoire et la diversité culturelle dans le Bruxelles d’aujourd’hui.

>> En savoir plus

Informations pratiques
Du vendredi 13 octobre 2017 au dimanche 18 mars 2018
Musée Juif de Belgique
21, rue des Minimes 1000 Bruxelles
Tarif : 7€/10€