Malgré la suppression des barrières commerciales, de la globalisation de la communication, de nouveaux murs, en acier ou en béton sont pourtant érigés dans différents endroits de la planète pour séparer des populations ou les protéger. Des peuples sont divisés.

Pendant près de deux ans, de juillet 2005 à avril 2007, Alexandra Novosselof et Frank Neisse ont parcouru le monde pour témoigner de la réalité de ces symboles de repli, en s\’attardant plus particulièrement sur huit d’entre eux, des murs froidement élaborés à partir de cartes d’état-major, qui ignorent les subtilités de la géographie humaine, tout comme les conséquences souvent dramatiques qu\’ils engendrent : la zone démilitarisée entre la Corée du Sud et la Corée du Nord ; la ligne verte qui coupe l’Île de Chypre ; les lignes de paix en Irlande du Nord ; le Berm, mur de sable qui traverse le Sahara occidental du nord au sud ; la barrière construite entre les États-Unis et le Mexique ; les barbelés des enclaves espagnoles de Melilla et de Ceuta au Maroc ; la varrière électrifiée sur la ligne de contrôle entre le Pakistan et l’Inde ; le mur de protection/séparation entre Israéliens et Palestiniens.

À travers les clivages qu\’elles illustrent, leurs photographies relatent des tranches de vie humaine où affrontements, échecs et séparations se côtoient.

Les artistes :
Alexandra Novosseloff est docteur ès science politique (Université de Paris-Panthéon-Assas), chercheure associée au Centre Thucydide de cette université et spécialisée dans le domaine des organisations internationales, du maintien de la paix et des relations entre l’ONU et es organisations régionales. Entre 2002 et 2003, elle a été chercheure invitée à l’Institut d’études de sécurité de l’Union européenne. En 1996-
1997, elle a été consultante à l’Unité d’analyse et prévision de l’ONESCO. Alexandra Novosseloff est l’auteure de nombreuses publications, dont celle de  »Face aux désordres du monde » \’éditions Les Portes du Monde) avec Paul Quilès. Actuellement, Alexandra Novosseloff est chargée de mission Nations Unies au Ministère de la Défense.

Frank Neisse, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’Université de Berlin, a d’abord travaillé pour la marine nationale et le Ministère de la Défense, en charge des questions méditerranéennes et de certains aspects de la Politique européenne de Sécurité et de Défense. Il a effectué plusieurs séjours de maintien de la paix. Il a ensuite rejoint la Mission de Police de l’Union européenne en Bosnie-Herzégovine en qualité de conseiller politique. Frank Neisse a publié deux articles dans « Armées d’Aujourd’hui » et l’Annuaire Français des Relations Internationales. Actuellement, Frank Neisse travaille au secrétariat général du Conseil de l’Europe à Bruxelles.

Repères :
Centre du Patrimoine Arménien
14, rue Louis Gallet
26000 VALENCE

+33 (0) 4 75 80 13 00
Contact
Site web