Depuis la signature des Accords de Schengen en 1985, les frontières d’une grande partie du continent européen s\’effacent peu à peu des paysages de de l’imaginaire des ressortissants de cet espace. Des falaises du Cap Nord scandinave à celles de l’île de Malte, de la péninsule ibérique au Golfe de Finlande, la liberté de circulation est une réalité. Issues d’un travail en cours initié par l’association Les yeux de la terre, les photographies présentées dans le cadre de l’exposition ont été réalisées le long des frontières de l’Europe, par le Français Nicolas Fussler et l’Italien Valerio Vincenzo.

Afin de compléter leur propos, l’exposition présente des cartes inédites de Philippe Rekacewicz, géographe et journaliste, qui mène une réflexion cartographique sur les nouvelles frontières de l’Europe et les enjeux liés à leur représentation, pour montrer que l’Union européenne entend aussi contrôler fermement ses frontières extérieures. Le cartographe va plus loin et revisite le concept de frontière appliqué à l’espace européen, le déconstruit et en propose de nouvelles interprétations, mêlant philosophie, géopolitique et poésie.

Consultez le site du Centre du Patrimoine arménien

Repères
Open Space : les nouvelles frontières de l’Europe
Du 07 octobre 2011 au 12 février 2012
Centre du Patrimoine Arménien
14 rue Louis Gallet
26000 Valence

Ouverture du mardi au dimanche de 14h à 17h30.