L’exposition s’intéresse plus spécifiquement aux Pieds-Noirs d’Ile-de-France, la seconde région d’accueil des Pieds-Noirs après la Provence-Alpes-Côte d’Azur.

C’est en s’appuyant sur deux recherches en histoire et en ethnologie que sera présentée cette population, depuis la colonisation de l’Algérie en 1830 jusqu’à nos jours, en passant par la période de la guerre (1954-1962) puis de l’exode et de l’installation en métropole.

Bien qu’il y eut des rapatriés venant d’autres pays du Maghreb (Tunisie et Maroc) ou ne possédant pas la nationalité française (les Harkis), cette exposition porte son attention sur ceux qui ont été parfois appelés les « Français d’Algérie » (sont compris dans cette appellation les juifs qui pour beaucoup étaient présents avant la colonisation française).

Ce sera l’occasion de revenir sur nombre de stéréotypes positifs ou négatifs qui circulent sur les Pieds-Noirs, pour les remettre en question : que ce soit leur tempérament, leur culture, leurs idées politiques, leur unité…

La présentation n’étant pas strictement chronologique, c’est le visiteur qui par ses choix de circulation définira son parcours de visite, inventant sa propre exposition. Elle lui permet de rentrer dans la complexité du sujet grâce à la mise en scène théâtralisée d’installations, de documents d’archives, de photos, d’objets, de sons, de vidéos, de restitutions d’entretiens…

Des installations symboliques seront au centre de douze séquences thématiques se répartissant en trois grandes périodes clés (la colonisation, la guerre et le retour en métropole). Elles visent à fixer le propos dans la mémoire des visiteurs : entre apprentissage, surprise et prises de distance.

Repères
Pieds noirs ici, la tête ailleurs
Du 14 mars 2012 au 20 janvier 2013
Ecomusée du Val de Bièvre
Ferme de Cottinville
41, rue Maurice Ténine
94260 Fresnes
tél. : 01.41.24.32.24