Comment fonder poétiquement, artistiquement une nation en exil ? C’est la question que pose le romancier Abddel Kebir Khatibi.

Un poète, un peintre, un calligraphe sont réunis pour proposer une réponse à travers une œuvre singulière où les formes s’agencent entre la poésie, la calligraphie et leurs transformations par la gravure. Le poète prête la main au calligraphe et au peintre pour construire un chant gravé.

Les artistes :
Artiste de renommée mondiale, le plasticien Rachid Koraïchi né en Algérie en 1947, axe son travail sur l’usage du signe, du symbole et de la richesse de la lettre. Imprégné de culture soufie, son oeuvre toute de sérénité, de puissance et de liberté, se situe entre les profondeurs de la méditation et le dynamisme de la vie.

Mahmoud Darwich est né en 1941 à Al-Birwah, en Palestine sous mandat britannique. Il est une des figures de proue de la poésie palestinienne. Reconnu internationalement pour sa poésie qui se concentre sur sa nostalgie de la patrie perdue, il a été publié dans au moins vingt-deux langues. Profondément engagé dans la lutte de son peuple, il n’en a pour autant jamais cessé d’espérer la paix.

Hassan Massoudy est né en Irak en 1944. Il est calligraphe à Bagdad jusqu\’à son arrivée à Paris en juin 1969, où il poursuit des études aux Beaux-Arts. Son apprentissage de la calligraphie traditionnelle et sa confrontation avec l’art contemporain lui permettront de tracer un nouveau chemin à l’art de la calligraphie arabe.

Repères :
Une Nation en Exil
Dans le cadre de Palestine Culture vivante
Exposition du 23 mai au 30 juin 2008
du mardi au samedi de 14h à 20h
Institut des Cultures de l’Islam
19-23 rue Léon
75018 PARIS
M° Château Rouge. Station Velib’ 26 rue Léon

Renseignements et dépôts de candidatures
+33 (0) 1 53 09 99 80