Jeune appelé en Algérie entre 1960 et 1962, Marc Garanger éxécute sur ordre des milliers de photographies d’identité et réalise de nombreux clichés du quotidien des populations des hauts-plateaux de Kabylie et des opérations militaires qui y sont menées. Vivant de peu, cultivant une terre aride, élevant quelques bêtes, certains de ces paysans deviennent supplétifs de l’armée française – harkis – et participent « au maintien de l’ordre ». Travaux des champs et vie traditionnelle, mais également contrôles d’identité et engagement militaire menés dans le paysage grandiose du djebel algérien où se côtoient paysans et soldats : c’est donc une vie rurale et simple bouleversée par l’histoire de la guerre d’indépendance qui est ici donnée à voir.

Repères
Du 22 juin au 31 octobre
Du mardi au samedi de 15 h à 19 h
Maison d”histoire et de mémoire d’Ongles
Château d’Ongles
04230 Ongles

Entrée libre