Dans le sillage de la polémique qui touche les Jeux Olympiques de Pékin 2008, la revue Expressions immigré(e)s français(es) consacre son 10e numéro au sport et à l’immigration.

Avec l’avènement médiatique les promesses de réussite et de richesse, le sport est devenu un véritable facteur d’immigration. Expressions immigré(e)s français(es) revient sur l’origine du sport, ses valeurs intrinsèques, mais aussi ses côtés les plus sombres : racisme, violence dans les stades, trafic de jeunes footballeurs, attitude des gouvernements occidentaux vis-à-vis des pouvoirs chinois à quelques mois des JO de Pékin…

Au sommaire de ce numéro :
Ces Ultras marseillais qui font du stade une tribune
Rencontre avec les South Winners, supporters de l’Olympique de Marseille qui, à l’instar des supporters antifascistes de Sankt Pauli en Allemagne, ont fait de l’antiracisme leur cheval de bataille.

Enquête sur un sans-papier aux pieds ailés
La régularisation prochaine d’Alemayehu Bezabeh, éthiopien, débarqué clandestinement à Madrid en 2004, pose la question du traitement des migrant(e)s en Europe. Faut-il être un coureur hors-pair pour voir ses droits respectés ?

Quand les recruteurs jouent avec le rêve
Les chasseurs de footballeurs en herbe font miroiter aux jeunes africains un avenir en or. Mais la concurrence est rude et nombre de candidats déchantent.

Entretien sur le sportif vu comme un animal-machine
En réagissant à quelques noms ou expressions liées au sport comme Vel’d’Hiv, Festina ou encore JO, Patrick Vassort partage, avec EIF, son analyse du sport vu comme la représentation même du capitalisme.

Contribution sur le sport, la science et le racisme…
Les nopirs courent plus vite que les blancs… Face à ses assertions pseudo-scientifiques et vraiment racistes, Jean-Baptiste de Panafieu nous fait partager une réflexion éclairante sur l’un des derniers refuges de la pensée racialiste : le sport.

Site web