Sept films sont montrés pour la première fois ou presque en France. Ils seront suivis par une rencontre avec les réalisateurs et acteurs ; 3 documentaires inédits, avec notamment « Le Passeport Turc » proposé en partenariat avec le Projet Aladin ; une sélection pointue de courts-métrages ; et 2 classiques, dont le très controversé « Yol », primé à Cannes en 1983; plus d’une quinzaine de films donc, révélateur de la richesse des sources d’inspiration et des formes cinématographiques du 7e Art en Turquie. Avec une nouveauté cette année : la collaboration avec la Société des réalisateurs de films.

Ce festival s’inscrit dans la volonté de création et diffusion de l’art et de la culture cinématographique et d’échanges entre les réalisateurs de différents pays. C’est pourquoi, en plus des débats publics avec plus d’une dizaine d’artistes programmés au festival, est proposée pour la première fois, une rencontre entre les professionnels du cinéma. Cet espace de rencontres entre cinéastes sera l’occasion d’échanger des informations, de mener une réflexion sur les problématiques culturelles, économiques et politiques en Europe, et dans le monde, de poser les premiers jalons d’une collaboration entre la France et la Turquie.

Consultez le site du Festival du cinéma turc de Paris

Repères
Du 30 mars au 8 avril
Filmothèque du Quartier latin
9 rue Champollion
75005 Paris