Les travailleurs migrants ont traversé les continents et se battent tous les jours pour espérer offrir à leur famille un avenir moins sombre. À leur arrivée, ils trouvent les foyers. Mis à l’écart, surpeuplés, mal entretenus, gérés de façon paternaliste et répressive, tandis que leurs loyers ne cessent d’augmenter, les foyers de travailleurs migrants sont le pire du logement social. entre descentes de police et rénovations humiliantes, ils n’accordent presque aucun droit aux résidents. Les pouvoirs publics voient les foyers comme des concentrations de trafics et de communautarisme qu’il faudrait éliminer. Aux antipodes de cette vision simpliste, la réalité des foyers est celle des lieux d’une solidarité locale et internationale intense que nos sociétés dites développées ont perdue depuis bien longtemps.

L’incompréhension est totale entre les résidents des foyers et leurs gestionnaires. pour sortir de l’impasse, une seule solution : obliger la France à regarder en face ses immigrés et les conditions de vie qu’elle leur impose. Attention chantier utilise le cinéma pour mettre le pied dans la porte et forcer le dialogue. Depuis un an, l’association organise des projections régulières au foyer Saint-Just, qui permettent aux associations du quartier et aux résidents du foyer d’échanger, de transformer les douleurs en paroles, de construire des projets ensemble. Un atelier de réalisation vidéo permet à des jeunes d’apprendre à manier la caméra pour faire porter leur voix.

Une fois brisé le mur de l’ignorance et de la méfiance, on découvre dans les foyers une richesse humaine, culturelle, citoyenne infinie, faite de courage, d’optimisme et de générosité; La culture est une passerelle entre deux rives, le festival est le terrain qui permet la rencontre. Glissez-vous dans la brèche, profitez du festival de cinéma des foyers pour aider à lever cette incompréhension qui tue à petit feu.

Repères :
Festival du Film des Foyers
5, 12, 19, 25 et 26 juin 2010
PARIS

+33 (0) 6 12 96 31 81
Contact>>
Programme >>