Le festival Migrant’scène a vu le jour en 2006 et a lieu chaque année dans plus de quarante villes de France. Il a réussi au fil des années à créer le débat sur le thème des migrations. En se positionnant dans un autre univers que celui de la politique, il invente une vision faite de récits, de parcours, de mythes pour changer les regards sur les migrations. Ses organisateurs s\’éloignent des stéréotypes et ont décidé, pour cette sixième édition 2011, d’aller à la rencontre de nos représentations à travers le thème des « préjugés » : comprendre d’où ils viennent, se développent et s\’imposent.

Dans ce cadre sera projeté lundi 21 novembre à la Maison des métallos le documentaire « La mort de Danton » de la jeune réalisatrice franco-sénégalaise Alice Diop. Le portrait de Steve, noir et habitant d’une cité de banlieue, qui a choisi de s\’initier à l’art dramatique dans un prestigieux cours parisien.

Le 22 novembre, Eliane de Latour évoquera à travers son long métrage « Après l’océan » la volonté d’ascension et les questions d’honneur auxquelles doivent faire face deux immigrés ivoiriens cherchant à rejoindre « l’eldorado européen ».

L’artiste marocaine Tata Milouda slammera le 25 novembre au Nouveau Casino pour défendre la cause des femmes et l’alphabétisation à l’occasion de la Journée de lutte contre les violences faites aux femmes.

Enfin, la pièce de théâtre « Allons z\’en France », présentée au Centre d’animation Curial le 26 novembre, interroge les fondements, les rouages et les contradictions de la politique actuelle de l’immigration.

Repères
Festival Migrant’scène
Du 19 au 26 novembre
Retrouvez le programme complet du festival sur le site de Migrant\’scène