La démocratisation de la culture, la diversité artistique et culturelle et le dialogue interculturel sont des axes majeurs pour la « culture pour chacun ». Ces orientations sont notamment déclinées avec les objectifs des appels à projets de développement culturel dans les quartiers prioritaires lancés par le ministère de la Culture : entre artistes et habitants, « pour une dynamique culturelle dans les quartiers » :
– favoriser l’accès à la culture des populations les plus éloignées de l’offre et de la pratique culturelles pour des raisons sociales, économiques, territoriales,
– développer, renforcer et pérenniser une offre artistique et culturelle diversifiée et d’excellence,
– valoriser la diversité des cultures et des modes d’expressions dans un souci de dialogue interculturel
– structurer les partenariats entre les différents acteurs, former les médiateurs et les acteurs sociaux et associatifs de la culture.

Des acteurs culturels mènent des actions en direction de publics éloignés de l’art et de la culture pour des raisons sociales et/ou territoriales. Ils ont le souci de les accompagner vers des expressions culturelles et artistiques, mais également des actions de médiation. Ces actions, dont la plupart s\’inscrivent dans des
dispositifs, sont étroitement liées avec la valorisation de la culture populaire et un processus de « réappropriation territoriale et culturelle »

Déroulement de la journée
Culture et quartier
Animatrice
Samira Garioub, formatrice à Cofrimi (conseil et formation sur les relations interculturelles et de migrations).
Regards croisés à partir de deux études réalisées par Emeline Villard et Dilek Karaagac sur les équipements culturels et l’action culturelle dans les quartiers en lien avec les questions de médiation. Il sera
question de :
– l’accessibilité des populations aux institutions et aux équipements culturels de la ville,
– l’offre culturelle dans les quartiers,
– la mobilité des publics.

A cette occasion seront également abordées les nouvelles pratiques culturelles qui se développent à partir de supports numériques : nouvelles images et développement de médias de proximité dans les quartiers populaires. Les interventions d’opérateurs et d’acteurs culturels orienteront les échanges à partir de leurs propres expériences.

Intervenants
– Paul Chiesa, La Trame, coordinatrice de Passeurs d’images en Midi-Pyrénées,
– commission quartiers populaire du COUAC,
– Nicky Tremblay, directrice de l’association Dell’Arte,
– Erwan Ruty (Ressources Urbaines, l’agence de presse des quartiers et Presse et Cité).

Mémoire et diversité culturelle », la place de la culture des populations dans le
patrimoine commun

Animateur
Claude Faber, journaliste.
Depuis plusieurs années, des actions ont été entreprises dans le domaine de la mémoire (notamment de l’immigration). Comment ces actions ont-elles permis une meilleure inscription de ces mémoires de l’immigration dans l’histoire de France. L’arrivée de nouveaux groupes a pour effet de perturber et de reconstruire le modèle culturel existant. Le travail de réappropriation a-t-il dépassé le cercle des premiers concernés ? Dans la sphère universitaire et intellectuelle, sociale, culturelle, des acteurs se sont saisis de la question. L’histoire et la mémoire des « nouveaux » groupes socioculturels constituant la société française ont contribué à la construction culturelle, économique, sociale, mentale de la nation. Des acteurs associatifs, des artistes, des chercheurs, des institutionnels oeuvrent pour l’intégration de cette histoire de l’immigration dans le patrimoine national commun. Ainsi les pratiques culturelles et artistiques, intimement liées, sont un des fondements du « faire société ensemble ».

Intervenants
– Jamel el Arch, coordinateur de l’association ESMA,
– Sara Jabbar Allen, photographe,
– Laure Teulières, historienne, FRAMESPA – université Toulouse – Le Mirail,
– Salah Amokrane, coordinateur du Tactikollectif,
– Naima Yahi (Génériques) et commissaire de l’exposition Générations,
– Sarah Clément (Génériques, et Réseau Francilien des acteurs de la mémoire),
– Sébastien Lasserre, médiateur cinéma, interlocuteur pour l’opération « Le goût des autres »,
association Gindou Cinéma.

Repères :
Diversité culturelle et Politique de la Ville
Mercredi 15 décembre 2010
Drac Midi-Pyrénées
Hôtel Saint-Jean
32, rue de la Dalbade
31000 TOULOUSE

+33 (0) 5 67 73 20 51