Accueillie par la Mairie de Toulouse, en partenariat avec l’association Tactikollectif dans le cadre du festival Origines contrôlées, l’exposition « Générations, un siècle d’histoire culturelle des Maghrébins en France » permet au public toulousain de découvrir des parcours de femmes et d’hommes qui ont pleinement participé à la vie culturelle, sociale et politique de la France depuis plus d’un siècle. Témoignant de la vie de ces populations dans ses différents aspects, elle présente une figure du Maghrébin, allant au-delà de l’image de la main d’œuvre immigrée à laquelle il est souvent cantonné.

Lors du vernissage qui a eu lieu le 12 octobre dernier, Pierre Cohen, maire de Toulouse, est revenu sur le symbole fort que représente l’installation de cette exposition à Toulouse dans une période où les représentations liées à l’immigration sont bien souvent négatives. Dépassionnant cette question, sans toutefois négliger les conflits, « Générations » propose une richesse de documents parfois inédits. Comme l’a montré Naïma Yahi, co-commissaire de l’exposition, lors de sa visite guidée, « Générations » témoigne des apports de ces personnes aux profils différents, qu’ils soient connus comme les chanteurs, danseurs, écrivains, sportifs, ou cinéastes mais également plus anonymes comme les soldats coloniaux dans les deux conflits mondiaux, les ouvriers, les commerçants ou les rapatriés.

Cette exposition trouve un écho particulier à Toulouse, ville de rencontre dont une partie de la population est venue d’ailleurs, entre autres d’Espagne, d’Italie ou du Maghreb. Pierre Cohen a ainsi souligné que ces diverses influences ont permis à la ville rose de compter des ses rangs des créateurs et des artistes contribuant au dynamisme culturel.

>> Voir les photographies du vernissage

>> Découvrez le programmation autour de l’exposition