Cette exposition se propose de raconter par le biais de parcours d’hommes et de femmes ordinaires, en particulier des artistes, la présence des Maghrébins en France. Riche de nombreux documents inédits, cet événement sera l’occasion de découvrir un aspect méconnu de l’immigration nord-africaine dans l’Hexagone.

Acteurs privilégiés dans la destinée de ces communautés, les artistes sont des témoins précieux de cette histoire. C\’est aussi à partir des matériaux qu\’offrent la littérature, le cinéma puis la télévision, le théâtre et les arts plastiques que cette exposition entend retracer ce siècle avec, on l’aura compris, plusieurs partis pris :

Embrasser l’Histoire sur le long cours,

En partant des pionniers de la seconde moitié du XIXe siècle aux mutations radicales de ces dernières décennies.

Raconter cette histoire du point de vue de ces populations,

Sans négliger leur environnement, d’où le choix de privilégier dans la scénographie les supports culturels, témoins premiers du long processus d’enracinement et de ses épreuves -les deux conflits mondiaux, la colonisation puis les guerres d’indépendance, la sédentarisation inéluctable toujours en question, etc.

Raconter ce siècle à partir des itinéraires de personnalités,

Maghrébines ou françaises, qui ont été les acteurs encore trop souvent méconnus : de l’Emir Abd El Kader, fêté par Napoléon III et le Grand Orient, aux marcheurs de 1983, du Kabyle Ahmed Ben Amar El Gaïd, fondateur du Cirque Amar, aux vedettes d’aujourd’hui.

Passer enfin de la mémoire à l’histoire,

Sans négliger les conflits, les rencontres ni les métissages, et prenant en compte toutes les facettes de cette histoire culturelle, des orchestres judéo-musulmans, encore actifs au début des années 1970, aux crispations identitaires qui nous posent question. »

Avec le concours de :

Ministère de la Culture et de la Communication, Commission européenne, Fonds social européen, Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances, Ministère de L’Intérieur, de l’Outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration, Ville de Caen, Ville d’Hérouville Saint-Clair, Région Basse-Normandie, Conseil de la communauté marocaine à l’étranger, Caisse des Dépôts et Consignations, Fondation Total, Fondation d’entreprise France-Télévisions, Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, Trait d’Union, Institut national de l’audiovisuel, La Cinémathèque Française, Etablissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense, EMI Music-France

Comité de parrainage :

Meriem Abed – Isabelle Adjani – Salah Amokrane – Sid Ahmed Benaissa – Athmene Benlghendouze – Yamina Benguigui – Hamid Berrada – Jean-Louis Bianco – Hamou Bouakkaz – Khédidja Bourcart – Marie-Georges Buffet – Mehdi Charef – François Chérèque – Daniel Cohn-Bendit – Bertrand Collomb – Bernard Debré – Bertrand Delanoë – Michel Destot – Amar Dib – Philippe Douste-Blazy – Jean-Pierre Dubois – Hakim El Karoui – Amina Ennceiri – Laurent Fabius – Geneviève Fioraso – Jean-Claude Gaudin – Kamel Hamadi – Razzye Hammadi – Mohamed Harbi – Stéphane Hessel – Laid Jelloul – Alain Juppé – Salem Kacet – Zaïr Kedadouche – Kacim Kellal – Chérif Kheddam – Bariza Khiari – Blandine Kriegel – Jack Lang – Pierre Mauroy – Noël Mamère – Pierre Méhaignerie – Khaled Melhaa – Serge Moati – Noura – Edouard Pellet – Christian Poncelet – Habib Reda – Rim\’K du 113 – Antoine Rufenacht – Yazid Sabeg – Pierre Saragoussi – Louis Schweitzer – Lucile Schmid – Leïla Sebbar – Philippe Séguin – Smaïn – Bernard Thibault – Alima Thierry-Boumediene – Jacques Toubon – Michel Tubiana – Najat Vallaud-Belkacem – Simone Veil – Akli Yahyaten – Mahmoud Zemouri…

Repères :
Générations : un siècle d’histoire culturelle des Maghrébins en France
Une exposition de Génériques

11 mars – 29 avril 2011
Du lundi au Vendredi de 10h à 19h, le samedi de 11h à 19h. fermé le dimanche.

Collégiale du Saint Sépulcre
Avenue de la Libération
14000 Caen

Renseignements :
Contact
(+33) 1 49 28 57 75

Association Trait d’union
Contact
(+33) 2 31 43 57 45

Images libres de droit (PDF/JPG)