Coordination archivistique :

Pierre-Dominique Cheynet

Coordination générale :

Driss El Yazami

Avant-propos

Michel Dreyfus et de Saïd Bouziri

Préface :

Mme Martine Aubry, ministre de l’Emploi et de la solidarité et madame Catherine Trautmann, ministre de la Culture de la communication.

Conception et réalisation :

association Génériques avec le concours de la Direction des Archives de France et le soutien du Fonds d’action sociale (FAS), du ministère de l’Emploi et de la solidarité (DPM), du ministère de la Culture et de la communication (DDF), du Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD), du Fonds national pour le développement de la vie associative (FNDVA), du Conseil général du Nord, de la ville de Toulouse et de la Commission européenne (DGV).

Cet ouvrage présente, d’une part, l’ensemble des archives publiques territoriales pour la période comprise entre 1800 et 1962, telles qu’elles ont été conservées dans les centres d’archives départementales et communales de 96 départements français et, d’autre part, des archives privées émanant d’associations issues de l’immigration, de syndicats, d’entreprises, d’organismes spécialisés dans l’action en direction des populations immigrées. À cet inventaire proprement dit, s’ajoute un index, de plus de 5000 entrées, destiné à faciliter la recherche.

Cette publication est le fruit d’un travail d’enquête de six ans, mené par l’association Génériques dans le cadre d’une convention pluriannuelle avec le ministère de la Culture et de la communication (Direction au développement et aux formations et Direction des Archives de France). Par ailleurs, outre la recension des archives existantes, cette convention s’était fixée un autre objectif : sensibiliser tous les détenteurs d’archives privées à la nécessité de sauvegarder leurs fonds, notamment en les déposant dans les centres publics d’archivage.

D’un point de vue méthodologique et scientifique, les rapports d’enquête effectués pour le présent guide ont fait l’objet d’un double contrôle : celui des centres d’archives départementales et communales et celui des services centraux de Direction des Archives de France.

Par son ampleur, ce travail d’enquête est une première, aussi bien en France qu’en Europe. L’ouvrage qui en est issu permet à la fois de souligner, s’il en était encore besoin, l’importance et l’ancienneté du phénomène migratoire en France, et de révéler la richesse des archives publiques ainsi que la diversité des archives privées, lesquelles étaient jusqu’ici connues des seuls spécialistes.

C’est bien dans ce sens que l’historien Michel Dreyfus écrit dans l’avant-propos de l’ouvrage «la publication de ce Guide constitue un véritable événement, appelé à donner une impulsion décisive à l’histoire de l’immigration». Et c’est bien à ce titre que ce travail de longue haleine consacre désormais l’histoire de l’immigration comme un champ à part entière de la recherche historique. Enfin, dans une préface commune, Mme Martine Aubry, ministre de l’Emploi et de la solidarité et Mme Catherine Trautmann, ministre de la Culture de la communication écrivent que «cette somme est avant tout un guide scientifique et, en tant que tel, un outil précieux, pour les chercheurs». Plus loin, elles se déclarent «persuadées qu’au-delà de l’intérêt proprement scientifique de ces connaissances historiques, ces dernières serviront de matériau et de support à de nombreuses démarches de culture vivante et d’appropriation ou de réappropriation des origines».