Depuis une vingtaine d’années, l’histoire de l’immigration en France est passée du statut d’objet plus ou moins illégitime dans le champ des sciences sociales à celui d’objet relativement reconnu, comme en témoigne la création de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration. Mais l’histoire politique de l’immigration, l’histoire non pas tant des politiques migratoires que des immigrés en tant que sujet, reste encore à écrire.

Ce déficit d’histoire a des conséquences fâcheuses tant du point de vue scientifique que politique. Alors que l’histoire de l’immigration et de la colonisation est au coeur de controverses mémorielles parfois houleuses, les termes du débat se fondent souvent sur une vision partielle ou erronée des mouvements politiques de l’immigration postcoloniale. Des événements historiques, comme la Marche pour l’égalité et contre le racisme de 1983 ou des mobilisations comme les mouvements de jeunes musulmans de France, font l’objet soit de discours mystificateurs, soit de disqualifications symboliques.

Ce livre voudrait contribuer à combler ces lacunes en offrant une vision panoramique et dynamique de l’histoire des luttes de l’immigration postcoloniale depuis un siècle. Rassemblant les meilleurs spécialistes du monde universitaire sur la question et les analyses de nombreuses figures importantes du « mouvement autonome de l’immigration », il propose une représentation inédite d’une histoire méconnue et constitue le premier ouvrage de référence sur le sujet, publié en France.

Sommaire :
Première partie : Les damnés de la Terre

A) Solidarité anticolonialiste

I. Les mouvements nègres (Philippe Dewitte)

II. Les Vietnamiens en France du milieu des années 1920 au milieu des années 1950 : une immigration entre nationalisme et communisme (Thierry Levasseur)

B) Le cas algérien

III. Immigration et nationalisme (Entretien avec Mohammed Harbi)

IV. Assimilation et séparatisme dans le mouvement nationaliste algérien (Youssef Girard)

V. Le rôle de l’islam dans le nationalisme et l’immigration (Sadek Sellam)

Deuxième partie : Les travailleurs immigrés

A) « Français-immigrés, même combat » ?

I. Une émancipation des invisibles ? Les ouvriers immigrés dans les grèves de mai-juin 1968 (Xavier Vigna)

II. « Travailleurs de France, voilà notre nom » Les mobilisations des ouvriers étrangers dans les usines et les foyers durant les années 1970 (Laure Pitti)

III. Racisme et antiracisme dans les « années 1968 » (Michelle Zancarini-Fournel)

IV. Le mouvement des sans-papiers ou la difficile mobilisation collective des individualismes (Alain Morice)

B) Extension du domaine de la lutte

V. Des comités Palestine au Mouvement des travailleurs arabes (1970-1976) (Abdellali Hajjat)

VI. Mouvements et initiatives de femmes du milieu des années 1970 au milieu des années 1980 (Claudie Lesselier)

VII. Les luttes pour le droit au logement (Entretien avec Michel Ganozzi)

Troisième partie : Les enfants des banlieues

A) Le droit d’avoir des droits

I. La « petite histoire » d’une génération d’expériences. Du mouvement beur aux banlieues de l’islam (Ahmed Boubeker)

II. Les grèves de la faim contre les expulsions (Entretien avec Saadene Sadgui)

III. L’expérience de DiverCité (Entretien avec Boualam Azahoum)

IV. Du Comité national contre la double peine au Mouvement de l’immigration et des Banlieues (Entretien avec Tarik Kawtari)

B) Engagement politique des musulmans de France

V. Origines et évolution du mouvement associatif musulman (Entretien avec Yamin Makri)

VI. Femmes musulmanes et engagées (Entretien avec Saïda Kada)

Quatrième partie : Nouvelles figures et mutations des luttes de l’immigration

A) Quelle autonomie ?

I. Extrême gauche et luttes de l’immigration postcoloniale (Saïd Bouamama)

II. Révoltes des quartiers populaires, crise du militantisme et postcolonialisme (AH)

III. Les expériences électorales des militants de l’immigration : le cas des Motivé-e-s (Entretien avec Salah Amokrane)

B) Question noire et féminisme

IV. Actualité de la question noire (Eric Fassin)

V. Une lecture symptomatique des tensions féministes en régime postcolonial (Nacira Guénif-Souilamas)

VI. Avridh d’Avridh – El Hak del Hak – Ce qui est juste est juste (Itinéraire de Kahina X)

Conclusion : Les générations politiques de l’immigration post-coloniale

Contributeurs : Salah Amokrane, Boualama Azahoum, Saïd Bouamama, Philippe Dewitte, Éric Fassin, Michel Ganozzi, Youssef Girard, Nacira Guénif-souilamas, Mohamed Harbi, Saïda Kada, « Kahina X », Tarik Kawtari, Claudie Lesselier, Thierry Levasseur, Yamin Makri, Alain Morice, Laure Pitti, Saadene Sadgui, Sadek Sellam, Xavier Vigna et Michelle Zancarini-Fournel.