De son vrai nom Fatma Zohra Imalayène, Assia Djebar avait été la première Algérienne à être admise à l’Ecole normale de Sèvres en 1955 ainsi qu’à l’Académie française en 2005. Elle publie son premier roman La Soif en 1957 avant de mener une carrière de romancière, d’universitaire ainsi que de cinéaste dans les années 1970. Son oeuvre a notamment été marquée par les questions féministes.

Vous pouvez retrouver dans le catalogue de l’exposition « Générations, un siècle d’histoire culturelle des Maghrébins en France », l’article « Assia Djebar au féminin singulier » de Florence Gaillard qui revient sur l’oeuvre de la romancière.

Illustration: Assia Djebar en 1992. Photographie de Michel-Georges Bernard. (CC BY-SA 3.0)