Né le 4 novembre 1926 à Bainet (Haïti), Gérald Bloncourt est un peintre et un photographe, installé en France à la fin des années 1940. Auteur d’une œuvre abondante et variée (peinture, dessin, gravure…), Gérald Bloncourt effectue à partir de la fin des années 1940 une carrière de reporter-photographe.

Photographe engagé, en 1964, Gérald Bloncourt découvre à Champigny dans le cadre de ses reportages, un immense bidonville. Il est très vite accepté par les habitants et, de fil en aiguille, il entre en contact avec des militants portugais luttant contre la dictature de Salazar. Il multiplie alors les aller-retours entre Porto, Lisbonne, Hendaye et la région parisienne, tantôt sur les chantiers, tantôt dans les usines et il accompagne des familles gagnant clandestinement la France à pied à travers les Pyrénées, photographiant leur parcours.

Les photographies réalisées à cette période ont notamment fait l’objet en 2013 d’une exposition à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration intitulée « Pour une vie meilleure ».

Gérald Bloncourt s’intéresse également aux luttes sociales et ouvrières et photographie les gréves et manifestations des ouvriers de l’usine Renault-Billancourt. Une de ses photos était ainsi présentée dans l’exposition « Générations, un siècle d’histoire culturelle des Maghrébins en France ».

Toutes nos pensées vont à la famille et aux proches de Gérald Bloncourt.

Crédits photo : Au retour de la Révolution des Œillets au Portugal, avec l’œillet sur la casquette, le 22 mai 1974
photo © collection Gérald Bloncourt