A la veille de la Seconde Guerre mondiale, la France a requisitionné des travailleurs indochinois pour soutenir l’effort de guerre. Trois compagnies de ces travailleurs ont oeuvré pour la poudrerie de Saint-Chamas, dans des conditions difficiles.

Depuis la journée d’hommage aux travailleurs indochinois d’octobre 2011, les municipalités de Miramas et de Saint-Chamas organisent chaque année une cérémonie sur le site de l’ancienne poudrerie de Saint-Chamas.

Ainsi, dimanche 20 octobre 2013, à 11 heures, aura lieu un dépôt de gerbes devant la stèle aux travailleurs indochinois, accompagné de discours, en présence du maire de Miramas, Frédéric Vigouroux, et du maire de Saint-Chamas, René Gimet.

La cérémonie sera suivie d’un repas, puis d’un passage au cimetière de Saint-Chamas pour se recueillir sur la tombe des trois travailleurs indochinois décédés en 1942/1943.

A 16h sera projeté le film de Lam Lê, Công Binh, la longue nuit indochinoise (au cinéma Le Comoedia de Miramas) qui revient sur la mobilisation forcée de 20 000 Vietnamiens en 1939.
 

Repères
Pour toute information (et réservation du repas), contacter Jacques Lemaire au 04 90 50 85 61.