L’histoire de l’immigration et du sport dans le bassin de Briey oscille entre recherche d’identité au début du XXème siècle, affirmation identitaire et désir d’intégration durant l’entre-deux-guerres et le deuxième conflit mondial. Les conditions d’accueil, de culte, le contexte politique international, la réalité économique et la place du sport dans la société, mais aussi la classe sociale d’appartenance, sont autant d’éléments qui ont participé à la construction de la pratique sportive de ces immigrés.

Celle-ci a pu prendre différentes formes selon le sport concerné. Ainsi, l’intégration qui s’exprime déjà au début du siècle par le désir de professionnalisme de la pratique cycliste se poursuit à partir des années 1920 dans les organisations sportives patronales de boxe, basket, football, puis à partir du milieu des années 1930 au sein des patronages sportifs.

Parallèlement en réaction à une xénophobie des autochtones exacerbée par la crise économique des années 1930, une partie de cette immigration se réfugie dans un repli identitaire impulsé par le pouvoir fasciste de Rome. La virulence des mouvements antifascistes dès le milieu des années 1920 s’affirmant complètement sous le Front populaire et la volonté d’intégration d’une majorité des immigrés vont affaiblir les effets de la propagande fasciste mise en place par le fascio de Briey.

Malgré l’entrée en guerre de l’Italie aux côtés de l’Allemagne le 10 juin 1940, la dynamique d’intégration par le sport de cette immigration italienne du bassin de Briey ne va pas être bouleversée.

L’auteur :

Jean-Pierre FAVERO professeur agrégé d’EPS, petit-fils d’immigrés italiens, a entrepris une véritable quête identitaire qui l’a conduit à passer un doctorat d’histoire contemporaine sous la direction d’Alferd Wahl à la faculté de Metz. Né et vicant dans le bassin de Briey, il a voulu comprendre à travers la pratique sportive, les mobiles qui ont conduit les Italiens des premières et deuxièmes vagues d’immigration à entreprendre une stratégie d’intégration ou de repli identitaire. Les nombreux témoignages oraux et les liens entretenus encore aujourd’hui avec les acteurs de cette époque contribuent sans aucun doute à l’originalité de ce travail.

Site web éditeur