Arrivés en France par milliers dans les années 1960-1970, les Portugais, fuyant le régime de Salazar, ont fortement marqué le paysage et l’histoire de l’Hexagone et de Champigny-sur-Marne.

La ville marnaise est ainsi devenue un lieu d’ancrage pour la majorité d’entre eux, une nouvelle terre d’accueil après un exil douloureux et forcé. Champigny-sur-Marne fut un des premiers “berceaux“ des Portugais en France au point d’être baptisée “deuxième capitale du Portugal“.

Entre 1956 et 1972, plus de dix mille personnes venues du Portugal sont arrivées à Champigny-sur-Marne rechercher la sécurité, un emploi, une vie meilleure. Ils y ont trouvé un bidonville qui dura vingt ans avant d’être résorbé grâce aux efforts de la ville, à l’aube des années 70.

Quarante ans plus tard, associations portugaises, ambassade du Portugal et municipalité se sont associées pour rendre hommage à cette part de l’histoire. Une mémoire que les Campinois, notamment les plus jeunes, se sont déjà appropriée. Un retour dans le temps qui met en lumière les apports de ceux qui, venus d’ailleurs, ont d’abord connu la misère comme terre d’accueil.

Et, symbole, c’est sur l’un des emplacements de l’ancien bidonville, aujourd’hui devenu l’un des plus beaux parcs du département, que sera inauguré, le 22 juin 2008, le mémorial en hommage à l’immigration portugaise.

Repères :
Inauguration du mémorial portugais de Champigny-sur-Marne
22 juin 2008
Parc départementale du Plateau
Rue de Bernau
94500 CHAMPIGNY-SUR-MARNE

+33 (0) 1 43 99 82 80
Présentation
Site web