L’histoire de cette petite commune du Vaucluse, à 10 km d’Avignon, est marquée par son immense usine de fabrication de poudres et explosifs, vieille d’un siècle et demi. En 1939, l’État y envoya plus de 5.000 travailleurs indochinois. Ils y vécurent parqués dans des camps, obligés de travailler à la poudrerie, sans recevoir aucun salaire.

Programme de la journée

14h30 « Indochine de Provence »
Exposition et table ronde avec Ambre Fiori et Pierre Daum. Témoignages et échanges avec le public.
Pôle culturel Camille Claudel à Sorgues.

18h Pose d’une plaque à la mémoire des travailleurs Indochinois, par le maire de Sorgues, Thierry Lagneau.
Cité Bécassières à Sorgues (à l’entrée de l’ancien camp des travailleurs indochinois).

18h30 Remise d’une reproduction de dimensions réduites de la plaque à chaque famille dont un mari, un père ou un grand-père a fait partie des 5.000 travailleurs indochinois passés par les camps de Sorgues.
19h00 Vin d’honneur à l’école Bécassière. Exposition photos.

19h30 Buffet vietnamien au Pôle culturel Camille Claudel
Inscription auprès de zaoky[a]aol.com.

20h30 Cong Binh, la longue nuit indochinoise
Projection du film de Lam Lê, en avant-première exceptionnelle.
En présence du réalisateur. Pôle culturel Camille Claudel.

Repères
Journée d’hommage aux travailleurs indochinois
Le 6 septembre à Sorgues