Journée nationale du mouvement des ASTI

Le 25 février 1989 était organisée une journée nationale du mouvement des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (ASTI). Ce mouvement est coordonné par la Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI) créée en 1967, qui devient en 2004 la Fédération des associations de solidarité avec tou-te-s les immigré-e-s.

Les ASTI sont des associations locales menant des actions de solidarité envers les étrangers dans différents domaines comme le logement (la première ASTI se crée en 1962 à Châtenay-Malabry pour aider les habitants d'un bidonville), l'alphabétisation ou plus largement la défense de leurs droits.

Cette affiche présente ainsi trois de leurs revendications, inscrites sur un oiseau jaune devant un point d'interrogation. Cette ponctuation semble suivre le slogan qui se détache en haut de l'affiche « Vers une nouvelle citoyenneté ». Un drapeau européen mis en abîme apparaît en bas de l'affiche et rappelle l'importance croissante de cet échelon pour les politiques concernant les immigrés.

Les revendications portées par les ASTI pour la journée nationale de 1989 portent sur le retrait de loi n°86-1025 du 9 septembre 1986 dite Pasqua relative aux conditions d'entrée et de séjour des étrangers en France. Cette loi a permis une augmentation des expulsions du territoire et durcit notamment les conditions d'accès à une carte de résident. L'affiche réclame aussi, en plus du respect des droits de l'homme, l'instauration du droit de vote pour les étrangers, élément figurant dans le programme de François Mitterrand en 1981.

Cette dernière revendication est toujours portée par la FASTI à l'heure actuelle, avec également « la liberté de circulation et d'installation, […] l'annulation de la dette du tiers-monde, et [l’] égalité homme femme réelle ».

En savoir plus
- le site internet de la FASTI